Magazine Rugby

Etat des lieux du sport français

Publié le 12 avril 2009 par Pierre Salviac

Pendant que l’Equipe recevait autant de grands champions א l’occasion de son 20 000 טme numיro, je m’interrogeais cette semaine sur l’יtat du sport franחais que je ne trouve pas bon.

L’יlimination de Toulouse hier devant la franchise galloise de Cardiff m’a donnי encore davantage le blues. Pas moins de 7 clubs franחais engagיs dans cette compיtition (un record !). Et pas un en demi-finale. Venant aprטs la 3טme place de l’יquipe de France dans le dernier tournoi, c’est une preuve de plus que notre rugby touche le fond.

Pour nous rassurer Pierre Yves Revol, le nouveau prיsident de la ligue de rugby, se sert d’une יtude parue dans le 16 mars journal les Echos rיvיlant que 41% des franחais יprouvent plus d’intיrךt pour l’יquipe de France de rugby que pour l’יquipe de France de foot.

Du foot parlons en ! Les rיsultats europיens de nos clubs sont inversement proportionnels א la place que la presse accorde א ce sport. Plus de club franחais en compיtition de la Ligue des Champions depuis les huitiטmes de finale quand des clubs comme Villarreal (Espagne) et Porto (Portugal) sont encore en course pour les demi-finales.

Et je ne vous parle pas de la Coupe de l’UEFA. A peine connu le tirage au sort des quarts de finale les dיbats s’organisaient dיjא autour d’une demi-finale Paris-Marseille comme si Kiev et Donetzk יtaient יliminיs d’avance. Au vu des rיsultats lors matches aller on risque de dיchanter lא encore.

Comme on dיchante depuis plusieurs annיes s’agissant des rיsultats de nos cyclistes sur route, inexistants sur les podiums des Grands Tours, et aux abonnיs absents s’agissant du palmarטs des grandes classiques.

Finalement y a-t-il un sport pour sauver l’honneur dans ce pays ?

Oui le handball. A la fois champion olympique et champion du monde. En mal de reconnaissance en France, notre handball a voulu s’exporter en organisant sa Coupe de la Ligue aux Etats Unis. L’annonce de cette dיlocalisation a fait un peu de buzz dans les journaux franחais. Mais un bide א Miami, oש dans l’indiffיrence gיnיrale, Istres a gagnי le trophיe au dיpens de Montpellier.

Comme le public amיricain qui les a snobיs, la presse de mon pays, qui nous transforment en mousquetaires des joueurs de tennis יliminיs dטs le premier tour de la Coupe Davies, n’a pas donnי un coup de main aux champions du hand.

Et pourtant eux ce sont des grands. On devrait mךme souhaiter qu’ils fassent des petits.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines