Magazine Science

Meilleures chances pour les enfants si l’aîné est un garçon

Publié le 13 avril 2009 par Raymond Viger

Meilleures chances pour les enfants si l’aîné est un garçon

(Agence Science-Presse) – Les mères qui accouchent d’un garçon dépensent plus d’énergie que si elles accouchent d’une fille, au point où l’enfant suivant aura moins de chances dans la vie. En remontant dans les registres des églises finlandaises des années 1709 à 1815, et en retraçant les descendants des enfants nés à cette époque, des chercheurs britanniques ont ainsi conclu à un «effet garçon», où les traits du premier-né influencent le sort du reste de la lignée. Même le taux de survie: si le premier bébé est une fille, le suivant a un peu plus de chances de survivre que si le premier est un garçon.

PUBLICITÉ


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte