Magazine Asie

Sangsues

Publié le 13 avril 2009 par Himalco

Avec les orages d’avril et de la chaleur, arrivent également les sangsues. On les retrouve jusqu'à 2500 mètres d’altitude dans les zones herbeuses et les sous-bois l’humidité est grande (elles ne supportent pas les endroits secs et ensoleillés). De la taille d’une aiguille, elles se gorgeront de sang et grossiront de 10 à 20 fois. Friandes des appétissants mollets de trekkeurs (ou  de toute autre partie du corps, souvent au niveau des élastiques des chaussettes et des sous-vêtements), elles se fixeront par leur ventouse buccale, sans se faire sentir, et commenceront leur déjeuner. Puis, gonflé, le repas terminé, elles se laisseront choir.

Que faire avant ?

Eviter de vous arrêter les pieds dans des zones herbeuses (moins 3 mn suffisent pour voir ces bestioles faire l’ascension de vos chaussures et enchaîner par la face nord de vos mollets) et sous les arbres (elles en tombent). Arrêtez-vous sur la terre du sentier ou sur des pierres, dans un endroit découvert.

Que faire pendant ?

Ne les arracher pas. Les sangsues, une fois le repas commencé, sécrètent un anticoagulant. En les arrachant, vous aurait du mal à stopper l’hémorragie. Mettez-y du sel dessus ou approcher la chaleur d’une cigarette ou d’un briquet pour les faire se décoller. Elles n’aiment vraiment pas et se détachent seules.

Que faire après ?

Nettoyer et désinfecter la zone de succion.

Bon trekking

Le Yeti


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Himalco 43 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog