Magazine

Contes de l'ordi sacré : la vengeance du caribou fou 2

Publié le 13 avril 2009 par Porky

dispute.jpg

EPISODE 2 : Où il est démontré qu'un cercle rouge, même magique, peut parfois avoir un comportement complètement stupide, voire suicidaire.

Le caribou fou resta un bon moment sur le carreau, quasiment assommé, la tête de côté et les yeux révulsés. Au bout d'un certain temps, il reprit peu à peu conscience et finit même par comprendre qu'à cause de ses idioties, il avait détruit tout espoir de quitter un jour Sirius, même en 5632. Saisi d'une rage démentielle, il ramassa toutes les pierres qui se trouvaient encore dans la grotte et en bombarda le cercle rouge qui tenta d'esquiver les projectiles en ondulant frénétiquement. Le caribou fou poussait des hurlement, jetait d'abominables anathèmes et des injures blasphématoires à la face du Ciel ; le cercle rouge tentait à la fois de ne pas vomir et d'éviter les pierres, gymnastique, on en conviendra, assez fatigante. Finalement, la colère du caribou fou se retourna contre lui-même, et abandonnant son lancer de cailloux, il se mit à se taper les bois contre les parois de la grotte. Le cercle rouge en profita pour retrouver son souffle, son équilibre et se planqua derrière un énorme rocher, le seul laissé intact par la tempête.

« Viens ici, saleté ! hurla le caribou fou. Inutile de te tirer en douce ! Tout ça, c'est ta faute ! Tu devais garder l'entrée de la grotte contre toutes les intrusions ! » « C'est vrai, pleurnicha le cercle rouge, toujours planqué. J'ai fauté, je m'en repens. Mais je peux t'aider à trouver une solution... » « Ah oui ? Et quelle solution, tête de lard ? » « Je peux te ramener sur terre si tu le désires », dit le cercle rouge d'une toute petite voix, conscient que cet aveu risquait de le conduire au massacre pur et simple. Le caribou fou s'immobilisa : « C'est maintenant que tu le dis ? cria-t-il. Tu m'as laissé poireauter pendant mille ans avec ma maquette alors que tu pouvais me réexpédier tout de suite d'où je venais ???? Mais j'y crois pas, dites ! Mais je vais te transformer en carré, en losange, en triangle, en parallélépipède, cercle débile ! » Et il se rua sur le cercle rouge qui poussa un cri d'effroi et se jeta de côté. « Attends que je t'attrape, sale machin géométrique ! beuglait le caribou fou. Même ta mère ne te reconnaîtra pas ! Et je ne parle pas de ta grand-mère ! »

Le cercle rouge couina et, sentant sa dernière heure arriver, essaya, tout en tournant autour du rocher, poursuivi par le caribou fou, de faire entendre raison à notre héros. « Si tu me démolis le portrait, tu ne pourras plus jamais repartir, répétait-il inlassablement tout en commençant son deux cent cinquantième tour de rocher, toujours suivi du caribou qui n'avait même pas l'idée de le coincer en courant en sens inverse. Ecoute-moi donc, crétin hystérique ! » Le caribou fou s'arrêta net, croisa les pattes sur sa poitrine. « Très bien, dit-il. Tu as trois minutes pour m'expliquer pourquoi ton extermination définitive serait une erreur de ma part. Je t'écoute. » Le cercle rouge, qui n'en pouvait plus, reprit sa respiration tant bien que mal. « Parce que tu n'aurais plus de protection », dit-il et le caribou fou ricana ouvertement. « C'est tout, comme argument ? demanda-t-il. Vu ta lamentable prestation de tout à l'heure, je crois que je vais t'assassiner sans attendre la fin de la trêve. » « Je n'ai pas fini, dit le cercle rouge en reculant. Comme je te l'ai déjà dit un million de fois depuis le début de ce conte, je peux te ramener sur terre, et pas en 3814, mais l'année qui a suivi ton envol pour Sirius. Tu retrouverais tes ennemis exactement comme tu les avais laissés. » « Même Gudule ? » demanda le caribou fou, soupçonneux. « Heu, à vrai dire, ton frère jumeau et les trois M les ont transformés, elle et son séide, en statue de pierre. Ils sont sur le rivage engaletté de l'île Sainte Marguerite. Mais ce n'est pas grave. Tu as les moyens de les libérer. » Le caribou fou se gratta pensivement le museau. « A vrai dire, je n'ai pas une envie si folle que ça de revoir cette incapable, dit-il. Elle rate tout, elle confond tout, et en plus, elle est moche. » « C'est un fait indéniable, approuva le cercle rouge. Elle peut néanmoins t'être utile. » « Je me demande bien à quoi. Boh, elle fera la cuisine pendant que je concocterai quelques maléfices... » « Alors ? » questionna le cercle rouge, un peu anxieux mais quand même plein d'espoir. Le caribou fou se gratta encore plus pensivement le museau. « D'accord ! murmura-t-il enfin. Tu vas me faire repartir sur terre, et pas en l'an 5300, tu entends, imbécile rédhibitoire ? Je veux atterrir à Sainte Marguerite. Mais avant, tu vas m'expliquer pourquoi tu m'as laissé mille ans dans la panade. » « C'est pourtant simple, dit candidement le cercle rouge. Tu ne m'as jamais posé la bonne question. Alors, j'ai attendu. » Le caribou fou se couvrit le museau de ses pattes, ferma les yeux et prit une bonne inspiration. « Expédie-moi vite fait avant que je ne te réduise en sac de nœuds, cercle demeuré ! » Le cercle courba l'échine et ondula magiquement. Dans un éclair, le caribou fou disparut de Sirius.

(La magie du cercle a-t-elle fonctionné ? Le caribou fou est-il de retour à Sainte Marguerite pour recommencer à faire de cette si belle île un enfer ? En parlant de fer, le Masque du même métal est-il toujours dans sa grotte ? Et que sont devenus nos vaillants héros ?... Allez savoir !...)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Porky 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte