Magazine

Guantanamo/ un soldat americain se convertit a l’islam au contact d’un prisonnier

Publié le 13 avril 2009 par Misstmourt

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Selon le journal américain Newsweek, un soldat américain s’est converti à l’islam au contact d’un prisonnier au camp de Guantanamo. Le soldat Hold Brooks, de la compagnie de police militaire 463 affectée au camp de Guantanamo, était en service depuis six mois, la nuit où il entama une conversation avec le prisonnier 590, un marocain surnommé « le général », qui changea entièrement sa vie. Cela s’était passé au début de l’année 2004.

Quelques passage intéressant de l’article …

Jusqu’à cette date, comme le raconte l’hebdomadaire Newsweek dans son édition datée du 30 mars, ce garçon timide venu de Phoenix (Arizona) vaquait normalement à ses occupations quotidiennes, faites essentiellement de tours de garde, d’accompagnement des prisonniers aux interrogatoires et de va et vient devant les cellules des prisonniers pour les surveiller et les empêcher de communiquer entre eux par des bouts de papier. Mais les tours de garde après minuit sont durs à supporter. « Il n’y a rien de mieux à faire en pareil cas pour passer le temps que d’essuyer le parterre, ou de s’asseoir pour observer et parler aux détenus à travers les portes grillagées, raconte-t-il au journal ».
A force de côtoyer les détenus, et de discuter notamment avec le « général » qui s’appelle en fait Ahmed Errachidi, il a fini par se poser plein de questions sur les raisons de leur présence ici, les méthodes d’interrogatoire utilisées pour les faire parler, leurs conditions de détention et aussi sur sa propre condition et sa propre vie. Il se mit alors à acheter des livres sur la langue arabe et l’islam, jusqu’au grand saut de cette nuit-là.

Holdbrooks passa son crayon et un bout de papier à Errachidi à travers le grillage de la cellule et lui demanda de lui transcrire les paroles de la Chahada en Anglais qu’il prononça à haute voix. Le jeune soldat s’est converti à l’islam, sur le sol même de la base de Guantánamo, à Cuba, où l’administration Bush fait interner depuis 2002 les «ennemis combattants» de l’Amérique, soit les membres présumés ou non d’Al-Qaida et de ses affiliés qu’elle a réussi à capturer de par le monde.

Et le journal d’ajouter : « quand les historiens revisiteront Guantanamo, ils se rendront compte que les prisonniers ont subi des traitements avilissants et que les règles de droit ont été bafouées. Holdbrooks qui a fini son service dans l’armée en 2005 en a gardé sûrement quelque chose ». Il a déclaré à plusieurs reprises récemment, en même temps qu’un autre gardien, que des actes avilissants et même sadiques ont été commis sur les prisonniers par des soldats, de « bons spécialistes » et des instructeurs qui voulaient se venger de l’attaque du 11 septembre.

Mais le cas de Brooks et le niveau de compassion qu’il manifesta à l’autre était plutôt exceptionnel. Il était le seul gardien à avoir embrassé l’islam au camp de Guantanamo, quoique d’autres ont manifesté un certain intérêt. « Mon expérience met à défaut certaines études académiques prouvant que gardiens et détenus dans les prisons normales échangent une certaine hostilité ». Mais le jeune gardien américain a une nature qui cultive la différence et même un penchant vers la théorie du complot. Ainsi, quand sa compagnie a visité le site de l’attaque du 11 septembre, Brooks s’était dit qu’il y avait peut-être une autre explication à ce qui s’est passé et que « l’administration Bush avait sûrement participé d’une manière ou d’une autre à ce complot ».

N’ayant pas eu une formation religieuse auparavant, il fut subjugué par l’attachement des prisonniers de Guantanamo à leur religion. Il raconte que de nombreux américains se sont détachés de Dieu, alors que les prisonniers s’entêtaient à faire leurs prières jusques dans ce camp.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misstmourt 3564 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte