Magazine Basketball

12.04.09 Grizzlies 75 @ Lakers 92

Publié le 13 avril 2009 par Masterzen

Easy win !

Image

Les Lakers ont remporté une victoire facile hier, ce qui leur a permis de reposé les joueurs du cinq majeur. Ils sont enfin su montrer de quoi ils étaient capables et on en attend pas moins après demain, contre le Jazz, potentiel futur adversaire an Playoffs.

Tout ne commençait pas bien pour les Lakers, loin de là. Malgré une première bonne défense de leur part, Mayo trouve la cible à trois points et sera imité quelques secondes plus tard par Rudy qui prend un trois points en transition. En attaque, les Lakers n’y sont pas vraiment puisqu’ils commencent par un air-ball et une tranche. C’est seulement après un 8 – 0 encaissé en 2.30 minutes que les locaux vont réagir. Ils vont commencer à jouer inside avec Gasol et Bynum et ce dernier parvient à très bien s’imposer.  Quand les shoots sont ratés, il n’est pas rare de voir un pourpre et or venir prendre le rebond offensif et c’est ainsi que les Lakers recollent les Grizzlies en moins qui ne faut pour le dire. Côté de la défense, les Lakers sont bien présent, sauf… Kobe ! Le leader des Lakers laisse trop d’espace à Mayo, qui va lui faire regretter avec un shoot from downtown. Celui qui va encore se mettre en vue du côté des Lakers, c’est le jeune pivot, auteur d’une défense exemplaire de très bonnes aides, ce qui empêche les Grizzlies de finir le boulot en pénétration. Malheureusement, en attaque, tout n’est toujours pas rose. Même s’ils font bien circuler la balle, ils oublient d’attaquer l’anneau et ils doivent prendre un shoot catastrophe. Et quand ce n’est pas un shoot catastrophe, c’est Gasol, qui rate tout en ce début de match. Si les Lakers doivent donc forcer un premier écart, ça sera en défense et ils l’ont bien compris. Empêchant leurs adversaires de scorer durant plus de 4 minutes dans la fin de quart-temps, les Lakers se détachent et prennent un premier avantage conséquent sur la fin de quart-temps : 20 – 15. Le tout du à Kobe, très en forme offensivement et Bynum qui fait un excellent boulot inside. Mais ce n’est pas fini puisque, sur la dernière action, Kobe pénètre et ressort pour Odom, seul dans le corner. Il va atteindre la cible, sur le buzzer, 23 – 15 après 12 minutes.

Les Lakers repprenent le second quart-temps de fort belle manière, avec une défense omniprésente, ce qui va amener des panier facile et notamment un dunk incroyable de Shannon Brown avec une passe behind the back de Luke Walton. Je vous laisse admirer.

Les locaux continuent de s’appuyer sur Bynum qui apporte encore beaucoup avec sa corpulence. Par moments toutefois, les Grizzlies mettent en place une bonne défense, empêchant les Lakers de trouver des solutions offensives. Mais les visiteurs ne sont pas aussi bons en attaque puisqu’ils perdent pas mal de balle, alors qu’ils en avaient déjà perdu 5 lors du premier quart-temps, ils n’assurent pas bien les passes faciles, certainement pas manque de concentration. Quand ils arrivent à construire une attaque, ils vont jouer souvent inside où ils vont chercher des fautes. Néanmoins, les Lakers sont bien en place en défense, faisant de bonnes rotations et même si leurs adversaires parviennent quelques fois à trouver la cible de loin, la défense est bonne. Par contre, l’attaque va se détériorer assez vite puisqu’ils vont tenter de jouer vite, ce qui va les empêcher de scorer durant plus de deux minutes, permettant aux Grizzlies de se rapprocher un peu, 30 – 23 après 5 minutes alors que l’écart était de 13 points deux minutes auparavant. Bynum va alors rejoindre le banc et le jeu des Lakers va complètement changer. Alors qu’ils jouaient beaucoup inside lorsque leur pivot était sur le terrain, ils vont commencer à shooter de loin, avec pas mal de réussite mais cela montre bien l’importance du jeune Lakers. Ce sont les banchers d’ailleurs qui vont s’illustrer en attaque avec des shoots marqués à distance histoire d’augmenter un peu l’écart. Le plus important étant Luuuuke Walton, qui ne marque peut-être pas énormément mais qui apporte beaucoup de par sa connaissance du triangle et sa vision du jeu. Mais heureusement que les Grizzlies ne sont pas en forme offensivement parce que la défense des hommes de Jackson n’est plus aussi bonne qu’en début de quart-temps et ils leur arrivent assez souvent d’être en retard dans leurs rotations défensives. Ils vont, en outre, faire des prises à deux sur Marc Gasol, qui ne se fera pas prier pour ressortir à un coéquipier libre de derrière l’arc ou de monter toute de même à l’anneau et récupérer une faute. A la mi-temps, l’écart est de 11 points, 48 – 37 mais on peut se dire qu’il pourrait être plus mince si les Grizzlies n’avaient pas raté tant de shoots ouverts. Le quart-temps est remporté 25 – 22 par les Lakers.

Image

Les Lakers reprennent bien la seconde mi-temps avec un bon jeu d’attaque où la balle circule bien et qui amène donc des paniers faciles, ainsi qu’une bonne défense. Malheureusement, Andrew Bynum prend sa quatrième faute après une petite minute dans cette seconde période, ce qui va l’obligé à rejoindre le banc jusqu’au quatrième quart-temps. Les Grizzlies tentent d’assurer un peu le spectacle avec des choses compliquées, comme avec un alley-oop mais la plupart des choses échouent. O.J Mayo va alors montrer à Kobe que si on ne le tient pas de près, il peut faire faire mal avec un shoot mi-distance. Action qui n’a pas vraiment d’importance sur le jeu mais j’ai trouvé incroyable comment Kobe ne jouait pas en défense ! Alors oui, le Laker se rattrape en attaque par de jolis dribbles et des paniers mi-distances mais à l’approche des playoffs, un tel comportement est simplement incroyable, surtout de la part d’un tel leader… La défense des Grizllies est toujours médiocre même si les intérieurs sont là pour stopper les pénétrations des Lakers. De plus, les locaux vont commencer à perdre pas mal de mal, à cause des nombreuses fautes offensives sifflées à leur encontre. En face, c’est encore Marc Gasol qui fait mal et qui reçoit beaucoup de balle dos à l’anneau et qui va marquer pas mal ou recevoir des fautes. L’écart se stabilise alors puisqu’il est de 13 points à la moitié du quart-temps. Les Lakers vont alors accéléré un peu le jeu, ce qui leur réussit pas mal. Kobe est en très bonne forme offensive, même si Mayo joue une très bonne défense. Le Laker ne force pas et fait profiter ses coéquipiers de sa bonne vision du jeu. Mais les Grizzlies, notamment par Rudy Gay, répondent à distance également mais ils ne parviennent pas à recoller au score du fait qu’ils n’arrivent pas à empêcher les Lakers de prendre des rebonds offensifs et que le banc de ces derniers assure un très bon boulot en attaque et notamment Trevor Ariza qui score 6 points dans les trois dernières minutes du quart-temps. Pau Gasol se montre également plus aggresif en attaque et trouve d’avantage le chemin des filets. A la fin de ce quart-temps, l’écart est de 11 points, 70 – 59. Les deux équipes se sont neutralisées, 22 points marqués de part et d’autre.

Les Lakers reprennent les douze dernières minutes sans se laisser déconcentrer avec une très bonne défense que les Grizzlies n’arrivent pas à contourner, forçant leurs shoots à la fin des possessions. Côté attaque, les Lakers jouent simple mais efficace et tentent beaucoup de trouver Bynum qui continue son très bon boulot sous les anneaux adverses mais aussi en défense où il vient régulièrement intimidé les adversaires qui pensaient finir avc un lay up facile. Mais tout n’est pas rose et les Lakers galvaudent des occasions de creuser encore plus l’écart lorsque, sur deux contre attaques, Walton perd autant de balles. Mais on lui pardonnera facilement ces deux occasions loupées puisqu’ils fait de très bonnes choses en jeu placé, ouvrant le jeu et proposant des solutions à ses coéquipiers. De plus cela ne porte pas à conséquence puisque les Grizzlies n’ont plus l’air vraiment motivé et ne proposent rien d’interessant en attaque. De plus, leur leader offensif, O.J Mayo, est tenu de très près par Vujacic, qui va tout de même prendre un shoot sur la tête, histoire de lui montrer comment il doit shooter pour que ses fans l’aiment à nouveau… Le Laker ne prend pas le risque de lui répondre et beaucoup de mal finissent encore inside où Bynum continue très bien le travail. Alors qu’il reste 4 minutes à jouer, le score est de 84 – 67, la messe est dite. Mais les Lakers ne lâchent rien et jouent toujours très bien en défense, peut-être pour faire plaisir aux fans qui chantent «  We Want Tacos ! « . Ils ne parviendront pas à offrir les tacos à leurs fans mais le plus important est la victoire, aquise sur le score de 92 à 75 et un dernier quart-temps remporté 22 – 16 par les locaux.

Image

Enfin une victoire qui rassure de la part des Lakers. Jamais on a senti les Grizzlies capables de revenir. Une bonne défense, un jeu varié et un banc à la hauteur, voilà les ingrédients de la réussite Angelinos. De plus, seul Pau Gasol a joué plus de 30 minutes, avec 32. Seul petit point faible, un pourcentage pas toujours exemple pour certains joueurs ( 2/9 pour Fisher, 3/10 pour Odom, 1/4 pour Farmar… ) mais d’autres ont bien rattrapé le coup et spécialement Kobe qui a fait un très bon match offensif. Toutefois, je me dois de pousser un petit coup de gueule contre lui qui n’a, pour ainsi dire, par joué un défense sur Mayo par certains moments. C’est absolument incroyable quand on connait le shoot du rookie. Il ne faudra pas faire ça durant les playoffs…

Boxscore complet

Highlights

Ariza dunk

Vujacic dunk

Prochain et derier rendez-vous mardi, contre les Jazz, futurs adversaires probables des Lakers en Playoffs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masterzen 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines