Magazine Science

Pourquoi commenter le blogue de Patrick Lagacé?

Publié le 13 avril 2009 par Raymond Viger

Pourquoi commenter le blogue de Patrick Lagacé?

Raymond Viger

Patrick Lagacé est un blogueur de longue date. Un blogueur-journaliste que je respecte beaucoup. Autant en tant que journaliste, qu’en tant que blogueur.

Je me suis questionné à savoir pourquoi je ne commentais pas plus souvent son blogue. Après tout, il a des textes et il soulève des questionnements qui mériteraient que je m’implique un peu plus dans son blogue.

La popularité du blogue de Patrick Lagacé

Il y a plusieurs raisons qui justifie mon absence sur le blogue de Patrick Lagacé. D’une part, Patrick Lagacé est très populaire. Dans une journée, son blogue peut recevoir entre 10 000 et 25 000 visites. Cela ne cause pas un problème en soi. Le problème vient des commentaires. Je dirais entre 100 et 300 commentaires pour un billet en moins de 24 heures. Qui va se mettre à lire 300 commentaires sur un même sujet? Personne. Je suis un homme de réflexion sociale, j’aime donc que, soit Patrick Lagacé ou encore un des internautes répondent à mon commentaire, alimentent le questionnement au profit de tous.

Commentaires abandonnés

Je ne me lève pas le matin avec, comme première activité, d’aller lire le blogue de Patrick Lagacé. Quand j’y arrive, les gens ont déjà commencé à commenter. Le lendemain matin, la foule est déjà rendu sur le prochain billet de Patrick Lagacé, laissant mon commentaire vain et inutile. Même Patrick Lagacé n’a pas nécessairement le temps de lire tous les commentaires sur son blogue.

Commentaires trop longs

D’autre part, mes commentaires sont assez long. Étant un critique social, les questions soulevés peuvent demander réflexion et peut-être même un peu de recherche. Trop de travail pour dire que je laisse à l’abandon un tel commentaire à la suite de 300 autres. Certains de mes billets ont tout de même 7 feuillets de long! Une valeur sur le marché de près de 1 000$!

Commentaires sans hyperliens

Finalement, je peux m’identifier lorsque je commente sur le blogue de Patrick Lagacé. Mais Cyberpresse a décidé que je ne pouvais pas avoir de liens sur mon nom pour dire aux internautes qui je suis. Je suis convaincu que Cyberpresse a de bonnes raisons qui justifient ce choix et je ne les blâme pas ça. C’est cependant moins invitant pour un blogueur comme moi.

Nouvelle stratégie pour le blogue de Patrick Lagacé

Et voilà qu’en ce matin de Pâques, un éclair de génie vient me foudroyer de plein fouet. J’ai donc décidé de m’impliquer sur le blogue de Patrick Lagacé. À ma manière, à celle d’un blogueur. Je ne m’empêcherai pas de commenter les billets que M. Patrick Lagacé va écrire et qui me donneront le goût de lui répondre. Sauf que je vais le faire sur mon propre blogue. Ce faisant les gens pourront commenter, alimenter le débat et me permettre d’y participer. Je laisserai tout de même une petite note sur le billet de Patrick Lagacé mentionnant les coordonnés du billet que j’ai écrit.

Pour les internautes qui veulent retracer mes commentaires sur les billets de Patrick Lagacé, à compter d’aujourd’hui, ils se retrouvent tous dans la catégorie identifiées à Patrick Lagacé. Je vais même créer sous peu une page d’archives sur le site du magazine Reflet de Société pour archiver ces billets. Je vous en ferez dès qu’elle sera en ligne.

VOS COMMENTAIRES SUR LE BLOGUE DE PATRICK LAGACÉ

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog