Magazine Société

Après le 29 janvier 09 et le 19 mars 09, il y aura le 1er mai 09

Publié le 13 avril 2009 par Michelmi

Le doute s’installe dans le gouvernement et le patronat du fait de la participation des salariés toujours plus importante dans les grèves et les manifestations et de leur détermination à se faire entendre sur leur lieu de travail et de vie...

Après le 29 janvier 09 et le 19 mars 09, il y aura le 1er mai 09

Pour s’en convaincre, il faut se rappeler que même des sénateurs jugent intolérable le niveau d’arrogance des patrons pour s’octroyer parachutes dorés et stock-options. Le Sénat a donc voté un amendement pour réduire le niveau des rémunérations de cette nature. Autre exemple, le débat sur la légitimité du bouclier fiscal s’élargit jusque dans le camp politique du Président de la République ! Son image ne suffit plus à faire passer les réformes.

Les sondages actent jour après jour, son discrédit personnel et la volonté des salariés actifs et retraités de ne plus s’en laisser compter. L’actualité s’en fait l’écho tous les jours. Les salariés dans les entreprises où tombent les plans sociaux, agissent ensemble et arrivent à faire reculer des directions sur des projets prétendument irréfutables.

La crise économique et sociale touche tout le monde. En plus, des salariés victimes de plans sociaux ou d’annonces de plans sociaux ; il y a celles et ceux, plus nombreux, concernés par la perte d’emploi du fait de la précarité ou parce qu’ils travaillent dans de très petites entreprises dans lesquelles les droits pour se défendre sont limites ou inexistants.

Les fonctionnaires ne sont pas en reste, eux, dont on voudrait nous faire croire qu’ils sont un poids pour la société alors que nous avons besoin de plus de moyens humains et financiers dans les écoles, les hôpitaux, dans les transports, à la Poste,... etc. Et pour les retraites, c’est le niveau des pensions, les conditions d’accès aux maisons de retraite, au logement qui assombrit leur quotidien ; les jeunes qui revendiquent pour leur autonomie, leur logement, et contre toutes les formes de précarité pour se construire un avenir...

Pour toutes et tous, femmes et hommes, cadres ouvriers ou employés, le fond du porte-monnaie se réduit à peau de chagrin. 50 % des français déclarent ne pas partir en vacances cette année faute de moyens. Pour toutes et tous, la priorité c’est d’augmenter les salaires, les pensions et les minima sociaux.

Le 1er mai 09, c’est maintenant qu’il se prépare ! Alors, on s’organise et on se mobilise


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michelmi 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine