Magazine

The Virgins : Une première fois qui date un peu !

Publié le 13 avril 2009 par Forchibrator
The Virgins : Une premičre fois qui date un peu !

Publié le 13/04/2009 imprimer envoyer ŕ un ami A A+ A++


The Virgins : Une première fois qui date un peu !

Changement de derničre minute, ce n'est plus dans la salle du Trabendo que ce soir les cinq New Yorkais de The Virgins vont nous chauffer, mais dans la mythique salle de l'Elysée Montmartre. Changement plutôt agréable, puisqu'avec le nombre de fans présents ce soir, on aurait sűrement été serrés les uns contre les autres... propice aux rencontres, vous nous direz, mais ŕ notre humble avis, ça aurait plus été ŕ coups de coudes et de bousculades que la premičre étreinte ce serait passée !
Arrivée ŕ 20h, la salle n'est pas encore remplie, et on peut męme dire qu'ŕ part les grands fans collés aux barričres, il y a derričre eux un vide, transition rejoignant l'autre bout de la salle, lŕ oů se trouve le bar et oů, tiens, lŕ aussi il y a de grands fans collés au comptoir !
Pour ne pas casser la tradition, c'est avec un peu de retard que le show commence, et c'est le groupe Lissy Trullie qui assure ce soir la premičre partie. Un groupe de rock, originaire de New York, qui offre un son pas mal, et des chansons un peu dans le męme style que The Virgins ou The Velvet Underground. La chanteuse androgyne, accompagnée de ses musiciens, n'a pas vraiment fait l'unanimité, mais a tout de męme plu.
The Virgins : Une première fois qui date un peu !

Comme de coutume, petite pause, et le testeur des instruments, polyvalent, rock-attitude, et tatouages de rebelle, bref, vous l'aurez compris, beau-gosse, nous fait passer, ŕ nous les filles, une agréable attente.
Puis, les lumičres s'éteignent et Donald et sa troupe prennent la scčne et par la męme occasion, toute la salle, avec l'acidulée Ť Teen Lovers ť qui fait d'emblée bouillonner le diable de la danse dans tout les corps. Puis, suit Ť Radio ť et Ť She's Expensive ť, et c'est finalement ŕ la quatričme chanson que la fosse se met ŕ sauter et ŕ chanter avec Ť Hey Hey Girl ť, chanson qui fait enlever ŕ Donald (le chanteur) le haut de sa combinaison de garagiste... oui, c'est un style apparemment.
The Virgins : Une première fois qui date un peu !

Mais ŕ peine terminé que les premičres notes de Ť Love is Colder Than Death ť sonnent et font pousser des cris ŕ travers la salle. Wade (le guitariste), qui déjŕ ŕ peine entré sur scčne nous a gratifié d'un son strident en faisant tomber son micro aussi lamentablement qu'un mec bourré, est ce soir bien excité ! Et vas y que je te donne des coups de pied dans l'air, et que je saute sur la batterie, et que je m'agenouille avec ma guitare pour un effet rock-star... bref, il a de la vitamine C ŕ revendre. En tout cas, plus que son costume rayé noir et blanc, qui offre un style Ť Etrange noël de monsieur Jack ť. Oui, c'est un style aussi apparemment.
Le public, comme les fans, sont toujours aussi fringants, une gorgée d'eau et hop, Ť Murder ť et Ť Countess From Hong Kong ť dans la foulée, puis le célébrissime Ť Rich Girl ť qui, ŕ peine au premier son, déclenche une poussée de cris hystériques des filles, en majorité ce soir, il faut bien l'avouer !
The Virgins : Une première fois qui date un peu !

Ce soir, le son est bon, l'ambiance relax, pas trop de bousculades, plus une sorte de grande réunion de fans, qui veulent vraiment apprécier le show en captivant chaque instant et ne pas rater la moindre chose.
Chaque chanson libčre une sorte de groove naturel, simple et inconscient. Un rythme qui fais vibrer le cœur et donne la pointe d'évasion et de fun !
Et lorsque s'amčne Ť One Week Of Danger ť, c'est l'overdose de plaisir, les fans chantent et sautent, jeunesse insouciante le temps d'un concert, c'est ça l'effet The Virgins. Męme si on a pu avoir une véritable danseuse née en spectacle parallčle... qui, on n’en est sűre, ne se rendait pas compte de ce qu'elle faisait, mais alors vraiment pas... L'ensemble de ce soir était un pur plaisir auditif, le genre ŕ te filer le smile pendant le reste de la semaine, et ŕ te la jouer dandy !
The Virgins : Une première fois qui date un peu !

Mais lorsque le groupe décide de quitter la scčne, aprčs ŕ peine 50 minutes ! Réclamations du public, et tapage du pied contre le sol ! Si, si, rebelles...
Enfin, ils reviennent, avec Ť Up The Jonction ť et encore une fois Ť Love Is Colder Than Death ť, mais dans une autre version. Donald et sa bande ont l'air d'ętre content de l'accueil des parisiens ce soir, et dans un final trčs simple, Donald quitte la scčne le premier, laissant les musiciens terminer en beauté.
Tout le monde ŕ l'air satisfait de la performance du groupe en live, et c'est une salle pleine de papier par terre (comme d'habitude) que l'on abandonne.
Set list de The Virgins : Teen Lovers - Radio - She's expensive - Hey hey girl - Love is colder than Death - Murder - Countess from Hong Kong - Rich girl - Private affair - One week of danger - Pando - Up the junction - Love is colder than Death (album version) - Boyfriend - Devil inside .
The Virgins – Rich Girl (au Régine) :



Mélo/Die

0 commentaire(s) sur cet article


Pseudo :

URL :

Commentaire :





    Vous pourriez être intéressé par :

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    Ces articles peuvent vous intéresser :

    A propos de l’auteur


    Forchibrator 159 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte