Magazine

:: Petite découverte de la cuisine coréenne ::

Publié le 13 avril 2009 par Cooking_lili

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour cette longue absence… Mais je dois avouer qu’entre le travail, le festival et les 1001 autres petites choses à gérer, je n’ai pas beaucoup eu le temps de souffler, et encore moins de cuisiner ! D’ailleurs, ce n’est pas vraiment une recette que je vais vous proposer aujourd’hui, mais plutôt un petit voyage à la découverte de la cuisine coréenne ..!

Comme vous le savez peut-être, la Corée est un pays que j’apprécie tout particulièrement. J’ai eu en particulier un gros coup de cœur pour sa langue, son cinéma et puis … sa cuisine ! Très relevée, la cuisine coréenne est particulièrement saine et riche en légumes.

Pour la soirée inaugurale du festival Animasia, la Corée du Sud était à l’honneur et j’ai eu la chance de pouvoir organiser, avec une jolie troupe de bénévoles, coréens mais pas seulement, un buffet coréenpour initier les visiteurs à cette cuisine peu connue.

Alors qu’avons-nous cuisiné ? Et bien trois spécialités : des kimbap (김밥), du buchimgae (부침개)et des kyongdan (경단).

Les kimbap sont plus ou moins l’équivalent coréen des makis (« kim », signifie algue et « bap » riz), si ce n’est que dans les kimbap, le riz est mélangé à de l’huile de sésame et non à du vinaigre. Nous les avons garnis d’une base de bâtonnets de carotte, de concombre, de radis jaune et d’omelette, à laquelle nous avons ajouté soit du thon mélangé à de la mayonnaise, du fromage, ou bien de la viande de porc. Les kimbap se roulent de la même manière que les makis.

Buchimgae, ah… un de mes plats coréens préférés ! Il s’agit de galettes de légumes réalisées à base de farine, d’œufs, d’oignons ainsi que de courgettes et de carottes très finement coupés. Le buchimgae se coupe en morceaux et se déguste tiède, trempé dans un peu de sauce soja. Ça, c’était notre recette. Il est également possible de mettre dans votre buchimgae des fruits de mer ou encore de la viande.

Les kyongdan sont des petits gâteaux à base de farine de riz gluantet d’eau, façonnés à la main sous la forme de petites boulettes que l’on fait ensuite cuire dans de l’eau bouillante. Nous les avons ensuite aromatisés à la noix de coco et au cacao. C’était la première fois que j’y goûtais et je dois dire qu’au chocolat, c’est miam !

(Merci à Quentin pour les photos !)

Naturellement, nous avons réalisées des spécialités faciles à présenter lors d’un buffet, même si des plats comme le bibimbap ou le bulgogi sont vraiment essentiels dans la cuisine coréenne. Sans parler de l’inévitable kimchi, chou chinois fermenté et épicé, très très fort et prompt à faire pleurer les Occidentaux non avertis (voire même les avertis ^^”). Le kimchi est vraiment le symbole de la cuisine coréenne, et il accompagne tous les plats coréens.

Il y aurait encore beaucoup de choses à raconter … ce que je ferai, si vous êtes curieux ^^


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cooking_lili 504 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte