Magazine Asie

l'argent de la drogue pour rester au pouvoir.

Publié le 14 avril 2009 par Macbran
En birmanie les profits de l'argent du commerce de l'opium vont directement dans les poches des autorités locales.
servant ainsi de transitaire entre la junte militaire birmane et les cultivateurs.

Un rapport prouve que le nombre de culture de pavot aurait augmenté l'année dernière surtout dans la région de shan  dans le nord est de la birmanie.
Ce rapport dit que les autorités des villages et des chefs de milices prélèvraient des taxes (2 tricals soit 32,66 grammes) aux cultivateurs .
Le groupe armée pro-gouvernemental de la région de wa controlerait le trafic sur le nord et le nord-est.
La junte au pouvoir utiliserait le pavot pour renforcer en plus sont pouvoir et son emprise sur  le peuple.

A priori aucun effort ou même volontée de lutte contre l'opium a été mis en place et cela pour la bonne raison que les trafiquants sont les dirigeant de la junte militaire eux-même.

Les affirmations du gouvernement birmans quand au succès de l'éradication de la culture du pavot ne seraient que pour endormir la communauté international et surement pour ne pas perdre ses contrats pour son bois,son gaz et ses pierres précieuses que plusieurs gouvernements lui achètent enrichissant encore plus cette dictature.

La birmanie et le deuxième producteur d'opium au monde après l'afhganistant selon les état-unis.

On peut aussi se demander pourquoi avoir des brigades des stupes chez nous si ces pays font leurs trafic au grand jour.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Macbran 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte