Magazine En France

Fermeture d’une usine BFGoodrich-Michelin aux USA

Publié le 14 avril 2009 par Philauvergne @Philauvergne

Le groupe Michelin est touché par la crise : chomage technique dans les usines françaises, fermeture de l’usine de Toul, réorganisation dans différents pays européens,… et restructuration des sites de productionde Michelin North America. En effet, le groupe vient d’annoncer la fermeture du site de fabrication de pneumatiques d’Opelika, en Alabama, le 31 octobre 2009.

Dans un contexte de crise persistante : baisse des ventes de véhicules neufs, réduction des déplacements, … le marché automobile s’est effondré dans de nombreux pays et les équipementiers automobiles : Valeo, Michelin, Faurecia… sont aussi dans une situation difficile.
Aux Etats-Unis, la crise est très importante et la demande de pneumatique s’est effondréé créant une situation de forte surcapacité sur le marché nord-américain des pneumatiques. En 2009, le volume des ventes de pneumatiques en Amérique du Nord devrait baisser pour la deuxième année consécutive, selon les prévisions de la Rubber Manufacturers Association (association de l’industrie du caoutchouc).

« Les décisions de ce type, qui affectent la vie de nos collaborateurs, sont les plus difficiles à prendre, déclare Dick Wilkerson, Président de Michelin North America. Cette mesure est pourtant nécessaire à la pérennité et à la compétitivité de Michelin North America. Cette crise exceptionnelle appelle des décisions exceptionnelles. »

Le site BFGoodrich d’Opelika :

  • Il fabrique des pneumatiques pour voitures de tourisme de marque BFGoodrich et Uniroyal.
  • Il emploie actuellement environ 1 000 salariés et contractuels.
  • Il fermera ses portes le 31 octobre 2009
  • Michelin va travailler avec les agences gouvernementales, les communautés et les représentants syndicaux pour définir les mesures d’accompagnement les plus adaptées pour les personnes concernées (indemnités de licenciements et autres).
  • Michelin mettra en place un programme visant à promouvoir le développement du bassin d’emplois local d’Opelika.

Restructuration de la production :

  • La production d’Opelika sera transférée vers les sites BFGoodrich de Tuscaloosa, en Alabama et de Ft. Wayne, dans l’Indiana.
  • Le Groupe optimisera l’utilisation des capacités des autres sites Michelin et BFGoodrich en Amérique du Nord.
  • Il accélérera les efforts actuels en faveur de la réduction des coûts et de l’amélioration de la compétitivité.

La stratégie du Groupe :

Cette fermeture n’est pas une délocalisation mais un ajustement de l’offre à la demande car la stratégie du Groupe consiste à fabriquer les pneus au plus près des zones de commercialisation. Ainsi, aujourd’hui, plus de 85 % des pneus Michelin vendus en Amérique du Nord sont produits localement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philauvergne 7189 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines