Magazine Société

Embauches et débauches

Publié le 14 avril 2009 par Chroneric

Je ne cherche pas particulièrement un job d'été mais l'occasion se présente. Un remaniement est annoncé après les élections européennes. Plusieurs ministres ont déjà fait connaître leur désir d'avenir au sein du gouvernement. Nadine Morano a même écrit sa lettre de motivation au président Sarkozy pour son idée de super ministère regroupant l'Education et la Famille, ce qui est une association logique. Alain Juppé, qui se disait entièrement dévoué à sa ville de Bordeaux il y a quelques semaines, se met à disposition pour occuper éventuellement un poste. Les Bordelais apprécieront l'attachement que porte leur maire à leur commune.

En cette période de candidature, j'exprime donc moi aussi mes souhaits de servir mon beau pays qu'est la France. C'est par complet désintéressement, comme tous nos ministres et secrétaires d'Etat, que je propose mes services. Alors, monsieur le Président, je suis prêt à me dévouer à ma patrie, ne pas compter mes heures pour le bien de la collectivité. Pour quel domaine me demanderez-vous ? Je vous laisse le choix !

Pourquoi pas mon domaine de prédilection, à savoir le développement de l'économie numérique ? Actuellement à la charge de NKM, je ferai en sorte que le numérique soit accessible à tous et qu'il facilite le quotidien des Français. Car le numérique est promis à un grand avenir, j'en ai la conviction profonde.
Pourquoi pas à l'Ecologie et à l'aménagement du territoire ? C'est un domaine dans lequel nous devons tous être impliqués car les impacts de nos activités et nos comportements sont immenses. Je veux être le ministre qui aura développé en masse l'énergie propre, je veux être le ministre qui nous aura libérés du joug du pétrole. Je veux être le ministre qui n'aura pas peur de dire "merde" aux lobbies industriels !
Pourquoi pas le secrétariat d'Etat aux transports ? Après tout, nous consommons tous du transport et nous sommes donc impliqués dans cette lutte aux transports individuels polluants. Le vélo pour tous, le train accessible à tous et pourquoi pas la voiture à cheval. Je propose même de créer un super ministère de l'Ecologie, de la Consommation et du Transport, qui sont étroitement liés.
Pourquoi pas aussi, le ministère de la Culture et de la Communication ? Je veux être le ministre qui trouve un juste équilibre entre les créateurs de la culture et ceux qui la consomment. Je ne crois pas qu'il faille favoriser l'un au détriment de l'autre. Les artistes doivent s'adapter aux habitudes des Français et les Français doivent contribuer au développement de la création au juste prix. Le compromis est fondamental. Les artistes sont intelligents et peuvent comprendre l'intérêt de ne pas enfermer leurs fans dans des carcans juridiques.
Pourquoi pas aussi le ministère en charge des relations avec le Parlement. J'ai de grands projets pour nos élus : suppression du Sénat et mise ne place d'une limite d'âge. Des projets ambitieux mais essentiels pour la survie de notre démocratie.

Mais rien n'empêche également de créer un nouveau ministère ou un nouveau secrétariat d'Etat. Vous voyez, je suis ouvert à tout. Je suis prêt à tous les sacrifices pour mon pays.

Soudainement, le téléphone se mit à sonner et me réveilla en sursaut. Je m'étais assoupi devant l'ordinateur du boulot. Dur dur les lendemains de jour férié. Il faut que j'arrête de faire des rêves aussi énormes car pour rentrer dans un gouvernement, deux qualités essentielles à faire valoir : savoir différer la vérité et surtout cirer les pompes. Tant pis !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroneric 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine