Magazine France

Pour l'Elysée, il n'y a plus d'urgence à mesurer le bonheur

Publié le 14 avril 2009 par Dominique Lemoine @lemoinedo

Ludovic Lamant
Où en est la «commission Stiglitz»? Chargé il y a un an de mettre sur pied des indicateurs alternatifs au Produit intérieur brut (PIB), ce collectif de 22 économistes, dont quatre prix Nobel, devait rendre ses travaux à Nicolas Sarkozy à la mi-avril. Il s'agit de trouver des instruments de mesure du bien-être des populations, prenant en compte les inégalités sociales et l'environnement. Mais l'Elysée a changé d'avis et repoussé à septembre toute publication. Dans un entretien exclusif à Mediapart, un membre de la commission, l'économiste français Jean Gadrey (photo), s'inquiète de ces changements de cap. Il refuse tout «alignement du calendrier des travaux scientifiques sur celui de l'Elysée». Et dénonce le fonctionnement de la commission en «société secrète».

Mediapart


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte