Magazine

Pour le respect de nos petits animaux

Publié le 14 avril 2009 par Alex Ruben

Mais pourquoi ?

Une manifestation (2 mai 2009) visant à fermer l’Inspecteur Canin est annoncée actuellement sur différents sites internet…

J’ai pris connaissance du texte lié à cette invitation et je me dois de dire que le texte qui accompagne cette invitation, à une manifestation pacifique, est rempli d’erreurs, de fausses accusations et d’ignorance totale de la vérité.

Afin de permettre aux citoyens qui sont de vrais amoureux des animaux de comprendre l’importance que représente l’Inspecteur Canin pour leur communauté et leurs animaux en général, je vais vous préciser quelques faits :

Inspecteur Canin est le contrôleur animal de 34 municipalités et cela depuis plus de 15 ans et de ce fait, est très expérimenté dans l’exécution de son mandat.

En plus de vendre les licences de chiens et de chats, il doit faire appliquer les règlements municipaux de toutes ces municipalités. Cela inclus, de donner ou de refuser les permis de chenils à ceux qui en font la demande et cela selon les directives et le mandat reçu de chacune de ces municipalités.

Les inspecteurs doivent, lors de l’exécution de leurs tâches, agir avec professionnalisme car ils sont des officiers municipaux présumés assermentés qui ont tous le point commun d’aimer les animaux.

L’Inspecteur Canin a depuis plusieurs années, fait adopter via son centre d’adoption, plus de 10,000 chiens et au delà de 16,000 chats, dont le mien . La plupart était en grande partie, des chiens et chats errants, abandonnés par des maîtres qui se disaient des amoureux des animaux.

Au cours de l’année dernière seulement, l’Inspecteur Canin a payé pour plus de 35.000$ (factures à l’appui), pour des soins et des vaccins,à des vétérinaires qui régulièrement donnent de l’aide et des conseils pour le bien-être des animaux des différents chenils de l’Inspecteur Canin.

Au cours de cette même année, au delà de 8,000 heures de travail et 15,500$ de produits désinfectants furent payées pour l’entretien seulement des fourrières et l’Inspecteur Canin s’est toujours conformé aux directives très sévères émises par AnimaQuébec lors de leurs différentes inspections

Les animaux blessés, ou trop agés et ceux dont les gardiens en on fait la demande sont euthanasiés au gaz. Cette méthode est reconnue comme étant la plus douce car le gaz utilisé est inodore, incolore et indétectable par quiconque. Un détecteur de gaz est même installé afin d’assurer la sécurité du personnel. Cette pratique est utilisé par la plupart des entreprises en contrôle animal et n’est désapprouvée que par certains vétérinaires qui n’y voit là qu’une perte de revenus pour leur propre entreprise. Heureusement ces vétérinaires sont des cas d’exception.

Les employés qui travaillent à l’Inspecteur Canin se doivent d’avoir la vocation de l’amour animal car leur travail est loin d’être facile, divisés qu’ils sont entre des citoyens agressifs qui ont reçu un constat d’infraction parce qu’ils ne se conformaient pas aux directives de leur règlement municipal, et des gens qui viennent faire leur choix de l’animal qu’ils veulent adopter. Certains de ces employés travaillent pour l’Inspecteur Canin depuis plus de dix ans, d’autres ont quittés car le salaire ne leurs convenaient pas et d’autres ont été congédiés parce qu’ils refusaient de suivre les procédures internes sur les soins et la salubrité à apporter aux animaux.

En résumé, je ne comprends pas que des citoyens, des organisations pour l’amour des animaux et des politiciens puissent donner la moindre crédibilité à ceux qui tentent d’organiser cette manifestation. Cette manifestation ayant pour but principal de fermer la fourrière de l’Inspecteur Canin qui est la seule entreprise ayant l’expérience nécessaire dans la région.

Ces organisateurs, après vérification, seraient formés par d’anciens employés, congédiés parce qu’ils refusaient d’appliquer les procédures d’entretien et de salubrité des lieux. Ils ne respectaient ni les animaux, ni leurs confrères de travail, refusant même l’accès au chenil à ceux qui faisaient la recherche de leur animal disparu. Certains étaient frustrés de n’avoir pas eu de permis de chenil dans un environnement urbain inadéquat pour un élevage de chiens molosses qui ne font que nuire à la majorité des bons propriétaires de chiens. Selon des sources sures, j’ai su que tous les instigateurs de cette manifestation seront poursuivis, devant les tribunaux, pour libelle diffamatoire. Un membre de leur propre organisation a accepté, contre rémunération, de fournir toutes les preuves, les noms, et les vraies motivations de ces gens.

N. Bérubé, pdg, J.O.N. nosanimaux5@gmail.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alex Ruben 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte