Magazine

La Compagnie Tétradanse dresse le bilan de sa récente résidence à Nancy

Publié le 14 avril 2009 par Cahri Cahri

La Compagnie Tétradanse dresse le bilan de sa récente résidence à Nancy

Compagnie de danse réunionnaise fondée en 1992 par Valérie Berger, Tétradanse rentre tout juste d’une résidence à Nancy. Les danseuses et la chorégraphe dressent pour nous un bilan de ce frais séjour dans l’est de la France.

La compagnie était invitée à Nancy pour la seconde fois par l’association des femmes relais qui oeuvre à l’insertion et tisse un réseau d’entraide dans les quartiers défavorisés de Nancy. L’association Céisme en charge du festival Ti piment (Biennale de la création de l’Océan Indien) et le Conseil Général de Moselle étaient également les partenaires de cette résidence dans le cadre de la journée de la femme et de la semaine de lutte contre la discrimination.

Une partie de la compagnie fit donc le voyage : la chorégraphe, deux danseuses et Zamba, le malicieux musicien malgache qui les accompagne sur scène. Le thème de la dernière création de Tétradanse, à savoir le mariage, servirait de fil conducteur pour cette semaine d’échange et de création. L’association des femmes relais avait en parallèle prévu une activité d’écriture en rapport avec le thème du mariage avec le slammeur Fred Tiburce.

Mais sur place, les femmes de l’association relais n’étaient pas forcément prêtes à se livrer, à s’exposer. Cet échange avec une troupe de danseuses leur semblait peut être un peu futile ou hors de portée et tellement loin de leurs préoccupations quotidiennes. Et pourtant, au fil des jours, toutes finirent par lâcher prise et par saisir cette opportunité de se raconter, de dire les difficultés, les petites joies, les mariages ratés ... Ce fut donc bien une semaine de travail et de création, mais aussi, et surtout, de dépassement de soi.

Les danseuses avouent avoir beaucoup appris de cet échange. C’était une démarche de création qui devait impérativement s’inscrire dans une réalité, celle de ces femmes en difficulté. "Il fallait en quelque sorte oublier les acquis pour retrouver beaucoup de simplicité et de naturel" explique Voang, l’une des danseuses de la compagnie.

Au final, ce furent deux représentations de 30 min : une dans le quartier d’origine des femmes relais et l’autre au Conseil Général. Les femmes de l’association lurent leurs textes, montèrent sur scène et participèrent à la présentation d’ un court métrage tourné dans leur quartier. Zamba, quant à lui, fit monter la température de la salle du Conseil Général en clôturant la représentation par un bal malgache. Si j’en crois les danseuses, la soirée fut riche en émotions et je l’imagine aisément. Regagner un peu de fierté lorsqu’on croit ne plus rien avoir à perdre, quelle bonheur !

Alors, bilan de cette résidence ? Très positif répondent la chorégraphe et ses danseuse à l’unisson. D’ailleurs, l’année prochaine le projet est reconduit. Il tournera cette fois autour du thème des veuves, l’autre volet de la création MarryMe. Bien entendu,la compagnie n’oublie pas la Réunion et ajuste en ce moment même son calendrier d’activités. Mais patience... tout ceci sera l’occasion d’un nouvel article.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cahri Cahri 258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte