Magazine Société

L’inceste et l’enfance maltraitée attendront l’hadopi passera en premier

Publié le 14 avril 2009 par Olivier Laurelli

image-11Voilà, comme ça maintenant c’est clair, la politique de Nicolas Sarkozy, c’est d’abord faire passer en force un projet de loi rejeté par l’Assemblée Nationale, ensuite, éventuellement, si le calendrier le permet, on s’occupera peut être de l’enfance maltraitée !

La protection des mineurs
attendra puisque le gouvernement repoussera le projet de loi sur ce thème lourd et sérieux pour faire la chasse aux téléchargeurs de mp3. En plus du déni de démocratie, Nicolas Sarkozy ajoute à ses faits d’arme la fixation des priorités pour les copains, quitte à se mettre à dos l’opinion publique… il s’en fout Nicolas, il sait que les français n’ont pas de mémoire, et à marteler les mots “pirates, mafia, voleur …” comme l’ont fait à mainte reprise Christine Albanel, Franck Riester, Muriel Marland Militello ou Frédéric Lefèbvre, il est évident que la pilule passera. En diabolisant et criminalisant les échanges sur Internet qui ne peuvent juridiquement être assimilés à du vol, on pourra faire passer d’urgence une loi destinée au flicage d’Internet bien plus importante que la protection de l’enfance après tout.

Ces magouilles nauséabondes sont très révélatrice d’un fait :
La loi Création et Internet n’a jamais été destinées à protéger les artistes (tout être humain préférerait voir ses mineurs protégés avant le compte bancaire des artistes).
La loi Création et Internet est bien le premier épisode de la minitellisation de l’Internet et du filtrage généralisé, seule explication plausible pour expliquer le caractère tellement urgent aux yeux du gouvernement de cette loi stupide et techniquement absurde.

C’est écœurant, que vous dire d’autre … Le porteur du projet relatif à l’inceste et à la protection des mineurs n’a même pas été prévenu !

20 minutes révèle que : Contactée par Rue89, la députée UMP Arlette Grosskost, cosignataire de la proposition de loi sur l’inceste, se montre agacée: «C’est quand même étonnant parce que Jean-François Copé a encore parlé du texte sur l’inceste mardi en réunion de groupe, en disant qu’il était intéressant. Je suppose qu’il a dû avoir des instructions du chef…», déclare-t-elle en référence à Nicolas Sarkozy.

En se fixant ce genre de priorité le gouvernement fait passer un message très clair : il est plus important pour le gouvernement de faire appliquer le fait du prince accordé à la bande du Fouquets que de protéger nos enfants !

Voir l’article sur Rue89

Notre démocratie est malade.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Laurelli 9300 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine