Magazine Hockey

Les gardiens en séries sont-ils indispensables ?

Publié le 14 avril 2009 par Masterfuneral

Ce n’est pas toujours l’équipe qui compte le meilleur gardien de but de la saison qui se rend loin en séries car la plupart du temps, c’est l’équipe qui compte sur le plus performant gardien du moment.
Dans les dernières années, la NHL a pu voir des équipes qui se rendaient loin dans les séries et, à chaque fois, l’équipe comptait sur un gardien de but.
Chris Mason a été très performant en cette fin de saison pour les Blues et s’il peut garder cet élan pour entrer dans les séries, qui commence mercredi, les Blues ont des chances de suivre les traces des équipes sous-estimées ayant atteint la finale de la coupe. Voici la liste des équipes qui ont pu compter sur un gardien de but indispensable dans les séries passées.
Martin Biron, Philadelphie, 2007-2008
Avec seulement 9 matchs à jouer la saison passée, les Flyers ont su prendre une des dernières places disponibles pour rentrer en séries. Biron, qui avait été partant dans sept des huit derniers matchs de la saison pour Philadelphie, avait réussi à obtenir une fiche de 5-1-1, avec une moyenne de 2.25 et un taux d’efficacité de .933 %. Il avait terminé la saison avec deux blanchissages consécutifs contre New Jersey et Pittsburgh.
Dans la première partie de la série, Biron avait accordé cinq buts à Washington ; par la suite, il avait réussi un blanchissage, c’était son troisième en quatre parties. Les Flyers avaient réussi à vaincre les Capitals en sept matchs, ensuite ils ont éliminé le Canadien, qui occupait le premier rang de l’Est, et par la suite, ils ont perdu face à Pittsburgh en finale de conférence. Durant les séries, Biron a obtenu comme fiche 9-8, une moyenne de 2.98, un pourcentage d’arrêt de .904 % et un blanchissage.
Dwayne Roloson, Edmonton, 2005-2006
Roloson était entré dans les séries avec une fiche très convaincante, affichant 3-3-1 pour les sept dernières parties de la saison pour les Oilers. Mais, il est devenu un gardien très performant même si les Oilers avaient obtenu le 8e rang pour entrer en séries. Après avoir perdu le premier match en deuxième prolongation contre les Red Wings, Edmonton a gagné quatre des cinq matchs suivants. Par la suite, ils ont perdu les deux premiers matchs contre San Jose pour réussir à gagner les quatre matchs suivants. Contre Anaheim en finale de conférence, ils ont gagné les trois premières rencontres pour ensuite les éliminer. Cependant, Roloson s’est blessé au genou dans la première partie de la finale de la Coupe Stanley et de ce fait, il manqua le reste des séries, qui s’est terminé en sept matchs, favorisant ainsi les Hurricannes. Il avait obtenu comme fiche 12-5, une moyenne de 2.33, un taux d’efficacité de .927 % et un blanchissage.
Mikka Kiprussoff, Calgary, 2003-2004
Kiprussoff était le gardien réserviste cette année-là à San Jose en début de saison et n’avait pas beaucoup joué, en affichant des statistiques très peu reluisantes. Lorsque le gardien but partant à ce moment Roman Turek se blessa, l’équipe avait besoin d’un gardien pour aider Jamie McLennan ; ils ont fait l’acquisition de Kiprussoff dans un échange. Il a obtenu comme fiche 24-10-4, avec une moyenne de 1,70, un taux d’efficacité de .933 % et aussi 4 blanchissages (il rata un mois d’activité en raison d’une blessure au genou et l’équipe sans lui eu une fiche de 7-10-2). Dans les séries, ils ont surpris tout le monde en se rendant en finale de la Coupe Stanley, en éliminant Vancouver, Detroit et San Jose, toutes ces équipes avaient l’avantage de la glace. Par la suite, les Flames se sont inclinés en sept parties face aux Lightning. Il avait obtenu une fiche de 15-11, une moyenne de 1.85, un taux d’efficacité de .928 % et cinq blanchissages.
Jean-Sebastien Giguère, Anaheim, 2002-2003
Les Mighty Ducks avaient obtenu le 7e rang de l’Ouest pour accéder aux séries et c’est seulement au 80e match de la saison que cela s’est produit, avec un blanchissage de Giguère dans un gain de 5-0. Il a été très performant durant les 12 derniers matchs pour l’équipe cette année-là en affichant 7-3-1-1. Les Mighty Ducks ont continué dans cet élan et ont surpris tout le monde en éliminant les Red Wings en première ronde. Par la suite, ils ont accédé à la finale conférence et Giguère a réussi à obtenir trois blanchissages d’affilés contre le Wild pour ensuite passé en finale de la Coupe Stanley, où ils ont perdu en sept matchs contre le New Jersey. Cette année là, dû au succès de Giguère dans les séries, la ligue a implanté un règlement concernant une limitation des jambières. Il a obtenu une fiche de 15-6, une moyenne de 1.62, un taux d’efficacité de .945 % et 5 blanchissages.
Johan Hedberg, Pittsburgh, 2000-2001
Hedberg, lui qui avait été acquis dans un échange en fin de saison, avait réussi à tasser du filet Jean-Sebastien Aubin et obtenu pas moins de sept victoires dans les 9 dernières parties de l’équipe. La recrue avait l’air d’un vétéran dans les séries, il avait gagné huit de ses treize parties avant de se faire éliminer en finale de conférence face au New Jersey. Il avait obtenu une fiche de 9-9, une moyenne de 2,11, un taux d’efficacité de .911 % et 2 blanchissages.
Pour conclure, une équipe peut avoir la meilleure attaque pour commencer les séries et cela n’est pas suffisant pour se rendre assez loin. De nos jours, une équipe qui gagne doit absolument compter sur un gardien pour espérer de remporter les grands honneurs !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masterfuneral 415 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines