Magazine

Catastrophe, castatrophe (mon histoire suite)

Publié le 14 avril 2009 par Paniervolant
Catastrophe, castatrophe (mon histoire suite)


Je vous l'ai promis, à tous mes amis qui suivent mon histoire de jeunesse, je tenterai de vous la faire partager jusqu'au bout, en voici donc la suite...............


Ah les catastrophes ..............................................

L'histoire et les conséquences des billets de banque jetés dans l'égout, n'avaient pas dû impressionner réellement mon frère, parce que ses bêtises ne s'arrêtèrent pas là.

Un  jour, notre chère voisine Mariette, qui venait de confectionner une crème pour le dessert, s'absenta pour se consacrer aux commérages habituels.
Mon frère en profita pour se rendre chez elle, et rendre visite à son cadet de fils.

La crème dessert refroidissait. C'est là qu'une idée cynique lui vint à l'esprit : il ordonna au gamin de soulager un besoin urgent dans cette crème, et ensuite l'obligea à ingurgiter le mélange obtenu.
La chose fut faite... Il s'en était bien amusé au point de nous raconter cette histoire véridique, puisque le gamin en question alla se plaindre une fois de plus à sa mère.

Catastrophe, castatrophe (mon histoire suite)


Bien sûr, vous pourriez penser que l'histoire s'arrête là, avec de telles bêtises et la punition infligée à mon frère, il aurait compris la leçon. Mais non !!!

J'ai gardé le souvenir des remontrances faites à mon frère par mes parents, et le souvenir qu'il fut sévèrement puni. Mais apparemment, cela n'eut aucun effet, puisqu'il y eut récidive de bêtises quelque temps plus tard.........

Catastrophe, castatrophe (mon histoire suite)


Ma mère devait probablement lui faire confiance, après l'avoir sévèrement puni, pour le laisser aller jouer à l'extérieur, dans notre cour !!!
Misère de misère !!!!

Catastrophe, castatrophe (mon histoire suite)


Celui-ci profita une fois de plus de l'absence de la voisine Mariette, pour se rendre chez elle, afin de jouer avec le cadet de ses fils.
Mon frère lui ordonna de le suivre jusqu'au premier étage où se trouvaient les chambres à coucher. Il ordonna au gamin de le suivre...
C'est alors que mon frère ouvrit la fenêtre, et obligea le gamin à grimper sur le rebord, et de sauter par la fenêtre le premier, lui laissant sous entendre qu'il le suivait......
Evidemment il ne le fit pas!!

Misère de misère !!!!

Catastrophe, castatrophe (mon histoire suite)


Le pauvre gamin se retrouva pour 6 mois à l'hôpital avec les deux jambes dans le plâtre.!!!

Il est certain qu'une cette histoire m'a marquée, et je suppose que mon frère fut sévèrement puni, et probablement mes parents devaient s'arracher les cheveux devant toutes ces catastrophes provoquées par mon frère. Mais je ne me souviens pas des conséquences, à cette époque, les parents ne s'ouvraient pas aussi facilement à leurs enfants, d'autant plus mon jeune âge.

Enfin, tout cela ne n'empêcha pas mon frère de continuer à se distraire en provoquant catastrophes ou autres bêtises, mais je vous raconterai bientôt la suite.

Catastrophe, castatrophe (mon histoire suite)




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paniervolant 470 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte