Magazine France

Ordre du mérite : Bussereau décore les magnats des jeux de Macao

Publié le 14 avril 2009 par Slovar
Que font nos ministres pour combattre la récession et la grave crise économique qui frappe le pays ? Et bien si on les écoute, ils cherchent ...
Certains plus hardis que d'autres, affrontent de nombreuses heures d'avion pour porter bien haut les couleurs de notre nation et nous apporter des solutions radicales.
C'est le cas de notre Secrétariat d’Etat aux Transports : Dominique Bussereau
Voyons son agenda officiel :
Mardi 14 avril -Déplacement à Hong Kong :
- 11h30 - visite des installations du Hutchinson Port Holding, principal opérateur du port de Hong Kong
- 9h30- visite chez MTRC
- 13h - déjeuner avec la communauté d’affaires française et l’ensemble de la délégation du ministre à l’invitation du consul général
- 15h - E. Cheng, ministre du Transport et du Logement
- 15h45 - C. Lam, ministre du Développement
- 18h30 - P. Ho, directrice générale du groupe Shun Tak : remise des insignes de chevalier dans l’ordre national du Mérite
- 19h30 - dîner à l’invitation de S. Ho
La suite sur le site du Premier Ministre
Pourquoi ne donnons-nous que la première partie de ce voyage qui en compte quatre ?
Très simplement parce que nous aimerions attirer votre attention sur la personne qui va avoir l'honneur de recevoir les insignes de "chevalier" dans l'ordre du mérite.
Pansy Ho est la fille et héritière de Stanley Ho le fondateur du Groupe Shun Tak. qui est un conglomérat ayant des activités dans les transports, les biens, l'hospitalité et des investissements et a établi une forte présence à Macao, comme l'explique la page d'accueil de son site.
Néanmoins, la façade du conglomérat ne doit pas cacher l'essentiel. Et vous allez voir que ce n'est pas anodin
A l'âge de 22 ans, le jeune Ho fait ses premiers pas dans le monde du travail en se consacrant aux taches administratives dans une société japonaise d'import-export basée à Macao. Ses facultés pour les langues l'aida à vite entrer dans le capital de la société et devenir associé rapidement. Puis sa réputation devînt quelque peu sulfureuse en s'enrichissant de manière douteuse voire illégale. Durant la seconde guerre mondiale, Ho a fait sa première fortune en faisant de la contrebande d'objets de luxe entre la Chine et Macao.
En 1961, il crée le Shun Tak Holdings Ltd, côté à la bourse de Hong Kong et possède l'une des plus grandes flottes de ferry qui relient Hong Kong à Macao. Ho diversifie dans plusieurs secteurs d'activité et investit dans différents domaines: Macao Jockey Club et lance le premières loteries basées sur le football et le basket. Plusieurs meurtres n'ont jamais été élucidés comme son adjoint retrouvé égorgé dans un square à Hong Kong et ses liens avec les triades reviennent souvent sur le devant de la scène. Cet homme très rusé a "beaucoup d'alliés et peu d'amis" et a toujours assuré sa survie. La guerre des gangs a fait rage et s'est soldée par une quarantaine de morts... soit à coup de barre soit de revolver. Autant dire que dans ce milieu, autant ne pas trop embêter certaines têtes dures et la diplomatie de Ho a été quelque peu ébranlée.
Stanley Ho avait la main mise sur le jeu à Macao. En février 2007, il détenait toujours 40% du marché des jeux et contrôlait 18 des 28 casinos de Macao dont le Lisboa Casino est sa plus grande réussite. En 2008, il existe 31 casinos dont 19 sont gérés par la Sociedade de Jogos de Macau( Stanley Ho ndlr), le groupe Galaxy en possède cinq, Sheldon Adelson trois, Wynn un casino, Melco en a deux et Kirk Kerkorian en gère un seul. Le revenu des 31 casinos de Macao ont généré durant les neuf premiers mois 2008 près de 10 milliards et demi de dollars soit près du revenu total de l'année 2007.
Selon le magazine Forbes, en 2008, Stanley Ho se trouve à la 113ième place des hommes les plus riches du monde avec une fortune estimée à 8 milliards de dollars. - Source Casinoweb
Depuis la rétrocession de Macao à la Chine, il n'a cessé d'investir, dans les services portuaires et aéroportuaires. Aujourd'hui il est PDG de trois entreprises florissantes : Entreprise : Shun Tak Group, Shun Tak Shipping Company et iAsia Technology
En clair, une petite affaire de famille bien claire comme on les aime chez nous.
Au delà du côté insolite de la remise de l'ordre du mérite à une "casinotière", il faut noter que les affaires de la famille HO se situent à Hong Kong et Macao qui, étaient justement sur la liste noire des paradis fiscaux et que la Chine a fait basculer ... dans la liste blanche.
Néanmoins, la famille HO connaît également un autre secrétaire d'état français puisque Pansy était présente au Lancement de l’association d’affaires France-Macao le 22 octobre 2007 à Macao : "L’association d’affaires France-Macao a été officiellement lancée le 22 octobre 2007 par M. Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur, en présence de M. Jean Pierre Thébault, Consul Général de France et de M. Peng-Hong Lee, Président de l’IPIM (Macau Trade and Investment Promotion Institute). Ms Pansy Ho, Directrice Générale de Shun Tak Holding, et Ms Amber Li, présidente de H. Nolasco & Cia, Lda ont également tenu à être présentes pour célébrer le lancement de l’association"
voir photo ci-dessous
De gauche à droite : Mme Claude Greff, Députée d’Indre et Loire ; Ms Amber Li, Présidente de H. Nolasco & Cia, Lda ; M. Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur ; Ms Pansy Ho, Directrice Générale de Shun Tak Holding et M. Marc Bernier, Député de la Mayenne.
Il faut dire que cette association a une vocation éminemment stratégique puisqu'elle a : " pour but commun de promouvoir et d’améliorer les relations commerciales entre la France et la RAS Macao" - Source Consulat de France Hong Kong
Pour l'anecdote, on peut aussi signaler que le Groupe Shun Tak Holding est membre du Comité de France dans lequel on retrouve le gratin politique française - Source Comité de France
Un décoration certainement méritée et qui devrait apporter un rebond, si ce n'est immédiat, du moins rapide, à l'économie française !!!!
Mais, après tout, Monsieur Bussereau ne connaissait-il pas l'histoire de cette charmante famille d'entrepreneurs ? Désolé si nous avons pu lui gâcher un voyage où il va sans nul doute évoquer la refondation et l'éthique du capitalisme en dînant ce soir chez Madame HO ...

Libellés : economie, politique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slovar 2897 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog