Magazine Insolite

Les nouvelles plaques minèralogiques

Publié le 14 avril 2009 par Sandpol

Les nouvelles plaques minèralogiques.


Les nouvelles plaques minèralogiques
Aux oubliettes nos anciennes plaques minèralogiques. A partir du 15 avril 2009, tous les véhicules neufs mis en circulation seront équipés d’une plaque avec, en noir sur fond blanc, deux lettres, un tiret, trois chiffres, un tiret et deux lettres, une immatriculation attribuée à vie à la voiture. Le propriétaire du véhicule pourra ensuite choisir, quel que soit son lieu de résidence, un identifiant régional accompagné d’un numéro de département de son choix. Interdiction par contre de mixer le logo régional avec un numéro du département n’appartenant pas à cette région.
Les nouvelles plaques minèralogiques

Sur le numéro du département, on a assisté à une vraie reculade du gouvernement, qui devant la fronde des élus locaux, a finalement revu sa copie et accepté «  de prendre en compte l’attachement exprimé en faveur du département », de rendre « obligatoire la présence, sur la plaque d’immatriculation, d’un identifiant territorial, composé d’un numéro de département et du logo de la région correspondante ». (Ministère de l’intérieur)

 

A quoi ressembleront les nouvelles plaques ?

Deux lettres ; : trois chiffres ; deux lettres. Ce nouveau système a pour buts avoués de: simplifier les démarches administratives des automobilistes, d’alléger les tâches de l'administration et de lutter contre la délinquance automobile en améliorant l'efficacité des contrôles des forces de l'ordre.

Il est également destiné à remplacer le système actuel, dont l'épuisement est prévu aux alentours de 2024 pour la Ville de Paris. Finies les plaques numérologiques telles que nous les connaissons. La numérotation des véhicules se fera donc de manière chronologique et au niveau national (de AA-001-AA à ZZ-999-ZZ).

Les nouvelles plaques minèralogiques

Les plaques des véhicules neufs seront posées par des vendeurs agrées par les préfectures pour une meilleure traçabilité. La police pourra identifier le poseur de plaque. En cas de déménagement, la carte grise ne sera plus changée. Après déclaration le propriétaire recevra par courrier recommandé avec accusé de réception obligatoirement un papillon autocollant, sécurisé lui aussi, à coller sur la carte. Pour finaliser le suivi, un fichier informatique national renouvelé avec inscription des véhicules volés et des infractions impayées, consultable par les forces de police, sera mis en place.

Les nouvelles plaques minèralogiques

Ce nouveau système a une durée de vie prévue d’environ 80 ans selon les experts en tenant compte des 3 millions de véhicules neufs mis en circulation chaque année et de l’évolution progressive vers le nouveau système des modèles d’occasion à partir du 15 juin 2009

 

Un peu d’Histoire.

Les nouvelles plaques minèralogiques

Historiquement, la début de l’immatriculation des véhicules peut être situé le 14 août 1893.Une ordonnance de la préfecture de paris précise alors "Tout véhicule à moteur doit apposer une plaque métallique sur laquelle est inscrite de manière lisible le nom et l'adresse du propriétaire ainsi qu'un numéro d'autorisation. Cette plaque devra être fixée sur le coté gauche du véhicule et ne devra pas être cachée".

La France est ainsi le premier pays au monde à se lancer dans une tentative d’immatriculation de ses véhicules.

Mais les premières plaques d’immatriculation sont apparues en France début 1900 dans la ville de Lyon, plus précisément au parc de la Tête d’Or (très grand parc du 6° arrondissement) où les passants, agacés par la poussière soulevée par les véhicules de passage cherchent un système pour identifier ces véhicules.

Une plaque minéralogique temporaire est alors apposée sur la voiture à l’entrée du parc et enlevée lorsque le véhicule sort du parc.

A l’été 1900, cette mesure est étendue à la circulation dans toute la ville de Lyon suite à l’augmentation exponentielle du nombre d’accidents. Une plaque est assignée à chaque conducteur résidant à Lyon et une plaque temporaire est distribuée à tous les touristes.

Cette mesure impopulaire sera pourtant étendue à l’ensemble du territoire français l’année d’après en septembre 1901 par un décret qui impose l’apposition d’une plaque d’identification à l’avant et à l’arrière de chaque véhicule pouvant dépasser les 30 km/h, visible de jour comme de nuit.

Les nouvelles plaques minèralogiques

Particularitès

En 1909 il est décidé que les véhicules à vendre disposeront d'une lettre particulière. A cette date, les lettre J, Q et W sont les seules encore disponibles, c'est le W qui sera adopté

En janvier 1972, le département de la Seine(Paris) arrivant au 9999 ZZ 75, la décision de le faire suivre du 1 AAA 75 est prise. Pour ne pas dépasser 8 caractères sur la plaque, la numérotation se fera désormais de 1 à 999.

Certaines lettres ne sont pas ou plus attribuées. Ainsi, d'office le I et le O ont été supprimés pour ne pas être confondus avec le 1 et le 0. La lettre U est supprimée depuis 1984 par risque de confusion avec la lettre V. La série SS est officiellement interdite depuis 1986.

Le 22 octobre 1976, le ministre de l'intérieur Michel Poniatowski tente de mettre fin aux pratiques de réservation des petits numéros(1 à 10 ) sur les plaques minéralogiques qui, à l'époque, permettent de bénéficier de l’indulgence des forces de l'ordre. La numérotation débute donc désormais depuis cette date à 11 et le numéro du département n'est plus attribué (impossible de trouver un 61 EE 61 par exemple).

Les nouvelles plaques minèralogiques


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sandpol 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine