Magazine Société

Belgo-décibels

Publié le 14 avril 2009 par Toulouseweb
Belgo-décibelsL’aιroport de Bruxelles face ΰ une mauvaise polιmique.
Capitale de l’Europe situιe au cœur d’une nation qui, politiquement, s’ιvapore tout doucement, Bruxelles est aussi confrontιe ΰ un problθme qui mιrite l’attention : le combat acharnι que livrent les riverains contre l’expansion de l’aιroport de Zaventem.
L’affaire prend des proportions peu communes, le ton monte, la polιmique devient trθs dure et ιvolue dιsormais en dehors de tout bon sens. Ainsi, plusieurs associations de riverains bien organisιes clament leur colθre face ΰ ce qu’elles appellent le «dιveloppement anarchique» de Zaventem, lequel serait ΰ l’origine de «prιjudices irrιparables ΰ la santι et au cadre de vie des populations». Et de dιnoncer une «surcharge acoustique» en mκme temps que le mιpris des autoritιs locales.
Zaventem est pourtant encore loin d’un statut de grande plate-forme internationale avec 18,5 millions de passagers et 661.000 tonnes de fret traitιs en 2008. La disparition de la Sabena l’avait fait rιgresser, l’essor de Brussels Airlines lui a rendu espoir, mais sur des bases plus modestes. La situation gιographique de Zaventem a beau κtre idιale, au cœur de l’Union europιenne, mais elle correspond aussi ΰ un grand nœud ferroviaire grβce aux lignes Thalys et Eurostar. D’autant que le TGV dessert Roissy-Charles de Gaulle, un atout qu’Air France ne se prive pas d’utiliser au mieux.
Ces jours-ci, l’affaire des belgo-dιcibels, pas exclusivement liιe ΰ des problθmes d’environnement, prend des proportions nouvelles au dιpart d’une initiative qui n’a pourtant rien d’extraordinaire de la Brussels Airport Co. Ladite BAC, soucieuse de satisfaire aux exigences des compagnies low-cost, a dιcidι de mettre une aιrogare dιdiιe ΰ leur disposition. Cela en se contentant d’adapter et de rιnover un bβtiment dιjΰ en place. La capacitι de ces installations spartiates, compatibles avec des demi-tours d’avions en 25 minutes seulement, sera de deux millions et demi de passagers par an.
On devine la suite. Les compagnies traditionnelles sont montιes au crιneau pour dιnoncer ce qu’elles appellent d’inacceptables discriminations. Notre confrθre belge Patrick Anspach note, ΰ ce propos, qu’aux yeux de ses dιtracteurs, la future aιrogare low-cost pourrait pourtant ne pas amener une clientθle supplιmentaire mais plutτt permettre ΰ de nouveaux venus de s’arroger de prιcieuses parts de marchι. Surtout quand on sait que l’aιroport de Bruxelles Sud Charleroi, low-cost ΰ 100% et fier de l’κtre, dιjΰ fort de plus de 4 millions de passagers annuels, se situe ΰ moins de 50 km des pistes litigieuses de Zaventem.
La future aιrogare low-cost de Bruxelles est actuellement embourbιe dans une sombre affaire de permis de construire (les murs sont pourtant lΰ), d’inextricables querelles liιes ΰ l’organisation pour le moins complexe de l’Etat fιdιral belge, ΰ un arrκtι donnant aux riverains un droit de regard sur l’ιvolution de l’aιroport et, bien sϋr, l’annonce de rapports d’experts.
Les mιdias belges se complaisent dans cette saga, malgrι ses aspects franchement pusillanimes, indignes de la capitale de l’Europe. De plus, certains journaux, ΰ commencer par l’austθre «Libre Belgique», passant outre ΰ leur devoir d’objectivitι, ont choisi leur camp et servent de relais aux associations de riverains. Lesquelles, bien sϋr, oublient de s’attarder sur les permis de construire gιnιreusement distribuιs au fil des temps et qui ont conduit ΰ une forte progression de la population exposιe ΰ d’indιsirables dιcibels.
Il n’est nullement question de construire tτt ou tard un nouvel aιroport qui constituerait la seule solution acceptable. Dans un pays caractιrisι tout ΰ la fois par une densitι de population exceptionnellement ιlevιe et de rudes confrontations politico-linguistiques qui minent constamment le dιbat politique, une sortie de crise par le haut est visiblement exclue. Et la protection de l’environnement, une fois de plus, n’est que prιtexte ΰ d’insensιs blocages.
Pierre Sparaco - AeroMorning

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toulouseweb 7293 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine