Magazine Coaching

Brume électrique

Par Christophefaurie

Parenthèse dans ma rétrospective Rohmer, que d’ailleurs je ne veux pas épuiser prématurément. Je suis allé voir le dernier Tavernier.

D’habitude je suis d’accord avec la critique intello. Pas cette fois. Ce film, dont elle dit uniformément beaucoup de bien, me semble conventionnel, peu attachant, et effroyablement bien pensant. Essayer de faire un film américain comme un américain n’a d’intérêt que pour le réalisateur français.

Seule utilité, c’est un avertissement aux USA : le spectacle que nous en donne Hollywood est tel que quand l’étranger veut réaliser un film sur ce qui s’y passe, il pense normal de décrire un état de non droit où le riche opprime le pauvre et le noir, et où le bon rend justice par la violence, et en violant la loi et les droits de l’homme les plus élémentaires.

Quelques autres billets sur les mêmes sujets :


Widget by Hoctro | Jack Book &callback;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1335 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte