Magazine Culture

Slumdog Millionaire de Danny Boyle

Par Reno
Jamal Malik a gagné 20 millions de roupies au jeu "Qui veut gagner des millions"...
A. Parce qu'il a triché
B. Parce que c'est un génie
C. Parce qu'il a de la chance
D. Parce que c'est écrit

Slumdog Millionaire de Danny Boyle Jamal Malik travaille dans un centre d'appel indien, où il sert le thé aux employés. Aussi, la surprise est grande quand, participant à la version indienne de "Qui veut gagner des millions", il arrive au niveau des 10 millions de roupies (oui, 10 000 000 !). Un "pouilleux" comme lui, issu des bidonvilles, ne peut qu'avoir triché.
Il est donc interrogé par la police (et par toujours par la manière douce). En racontant sa vie, il arrivera à expliquer comment, pour chaque question, il connaissait la réponse...

Je suis encore sous le charme de ce film extraordinaire de Danny Boyle. L'histoire est tirée du livre de Vikas Swarup Les Fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devient milliardaire (Q & A en VO), dont vous pouvez trouver une analyse chez Sentinelle.
Dans ce film, se côtoient  beaucoup de violence (la scène de mutilation d'un enfant est particulièrement dure), de l'espoir, quelques pointes d'humour et un amour sans faille. Le résultat est un portrait de l'Inde contemporaine, pas forcément très flatteur.
Mais on ne peut résister à cette histoire émouvante. Le personnage central, celui de Jamal, est particulièrement touchant. Blessé durement par la vie dès son plus jeune âge, il reste fidèle à ses convictions et aux sentiments qu'il éprouve pour la belle Latika.

Danny Boyle est particulièrement doué pour rendre compte de la vie de Jamal à travers le récit qu'il fait à la police. Les nombreux flash-back sont donc tout à fait compréhensibles. On comprend très bien comment il a pu obtenir toutes les réponses, grâce aux épreuves qu'il a traversées.
Ce qui est peut-être déstabilisant, c'est la manière dont le film glisse de la dénonciation sociale au début à la presque comédie sentimentale à la fin. Je dois cependant avouer qu'après la dureté du début, je n'aurais pas supporter une autre fin.

Slumdog Millionaire de Danny Boyle L'ensemble est servi par un excellent casting. Jamal est interprété par l'acteur britannique d'origine indienne Dev Patel, qui arrive très bien à faire ressortir l'innocence et la détermination du personnage. La magnifique actrice Rubiana Ali (en photo ci-contre), qui joue le rôle de Latika, s'en sort remarquablement.

Et puis, élément que je remarque rarement, la bande originale est vraiment fantastique. Elle donne envie de se plonger dans la chanson indienne actuelle. J'ai personnellement un faible pour le thème de Latika, que vous trouverez ci-dessous. Pour les fans de Bollywood, la chorégraphie finale n'est pas oubliée Slumdog Millionaire de Danny Boyle



D'après l'article de Wikipédia sur Slumdog Millionaire, le film a été fortement récompensé, notamment par 8 Oscars.

S'il passe encore près de chez vous, n'hésitez pas !

L'avis (un peu moins enthousiaste) de Dasola.


Slumdog Millionnaire / réalisé par Danny Boyle. - 2009.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Reno 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog