Magazine Politique

Anne delvaux boute la tÊte de liste cdh À l'europe !

Publié le 19 avril 2009 par Mj1729

15-delm

"Les élections européennes ne sont pas un scrutin de deuxième zone: c'est au niveau européen que doivent être relevés des défis majeurs." déclare l’ex-journaliste Anne Delvaux.

Mais quand la personnalité politique d’Anne Delvaux n’est capable d’aucun résultat au niveau national (quatre années de silence au Sénat), que faire au niveau des décisions européennes surtout d’une Europe sans Traité et qui balbutie sans recours utile à la face sociale d’une Europe décadente et rétrograde, encore sans doute quatre années d’inutilité supplémentaire... !

Dilemme électoral, Anne Delvaux pourrait être élue deux fois pour le 7 juin prochain, à l’Europe et à la Région, mais pour obtenir un deuxième siège aux élections régionales en Brabant wallon, il faut tricher, forcer le destin en gonflant la machine électorale avec son "doux minois angélique très catholique", obliger l’électeur à « la choisir » puisque bien placée et bénéficiant du pot commun des voix de tête et des dix premières places environ de la liste CDH !

Vous me direz que c’est du pareil au même pour d’autres listes MR-PS-ECOLO qui utilisent des footballeurs ou boxeur, d’autres journalistes de l’écran pas des journaux écrits, des personnalités mises en scène dans l’actualité et les faits divers ou tout autre transfuge de parti en période pré-électorale sans compter les fils « De », mais les bonnes compétences qu’il faudrait aux bonnes places, cela jamais, l’effort intellectuel semble impensable pour les présidents de parti se disant démocrate... !


art_71209

Déconcertant et inquiétant pour la démocratie, la vie politicienne d’Anne Delvaux est l’exemple rêvé de la "particratie" poussée à l’extrême, qui ôte toute chance de réconcilier l’électeur avec la politique : - de journaliste à la RTBF, elle s’impose par la voie tracée du parti CDH qu’elle rejoint sans militantisme apparent, comme sénatrice élue à peine quatre années dans la course d’un gouvernement Leterme-Van Rompuy pratiquement inexistant sur toute la période improductive de son mandat de sénatrice, elle emprunte la double casquette des élections 2009 pour monter comme députée à l’Europe, en se mobilisant aussi comme candidate députée régionale en Brabant wallon derrière le ministre CDH André Antoine, pour devenir finalement députée européenne à Strasbourg, élue d’office, tout cela sur même pas quatre années de vie politique sans intervention à aucune tribune (sinon que médiatique mais uniquement pour sa présentation et promotion électorale), sans aucun résultat reconnu sur le travail parlementaire et pour couronner le tout sans aucun bagage politicien ou académicien.

Il y a de quoi en effet mettre le feu à la campagne électorale 2009, donc Anne Delvaux placée en tête de la liste CDH pour les prochaines élections européennes, figurera également en deuxième position sur la liste régionale en Brabant wallon, il y aura donc double emploi de la candidate qui ne pourra de toute évidence qu’assurer un seul mandat à la fois au détriment d’un candidat de substitution qui sera drainé par sa position sur la liste brabançonne.


pict_174012

Anne Delvaux fera le choix pour l’Europe quant au candidat qui pourrait prendre sa relève pour un poste de député en Brabant wallon, cela reste une inconnue pour les électeurs, voici encore un bel exemple de magouille politicienne qui manque totalement de transparence et d’honnêteté intellectuelle dans la désignation et les compétences des futurs élus.

C’est exact que pour faire des voix, il faut de la part des candidats de tout parti pouvoir exercer une pression médiatique sur les électeurs à l’allure grand V, mais il faut surtout des gabarits intellectuels, des académiques de haut vol de préférence qui peuvent gérer les dossiers, que donc les leaders politiques de demain aient des formations et un tempérament pour être capable d’assumer la fonction, mais malheureusement pour Anne Delvaux, à part lire le journal télévisé à partir d’un téléscripteur, je ne comprends vraiment pas cette montée fulgurante dans la politique pour laquelle elle ne contribue à rien sinon que mener une carrière bien planquée à l’Europe et combien rémunératrice à tout point de vue et surtout pour la retraite en finalité... !

http://www.rtbf.be/info/elections09-anne-delvaux-deuxieme-sur-les-listes-regionales-en-brabant-wallon-100262


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mj1729 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines