Magazine Internet

La star de «Slumdog Millionaire» Rubina, neuf ans, est à vendre

Publié le 20 avril 2009 par Lasonde
rubina.jpg

Triste épilogue. Le père de Rubina Ali, la petite fille indienne devenue une star après avoir joué dans le film «Slumdog Millionaire» aurait tenté de vendre sa fille de neuf ans en vue d'une adoption, pour échapper aux bidonvilles de Bombay, selon un tabloïd britannique publié ce dimanche.

«News of the World» affirme que le père de l'enfant, Rafiq Qureshi, a réclamé jusqu'à 20 millions de roupies (310.000 euros) pour la petite fille, qui jouait la jeune Latika dans le film de Danny Boyle couronné par huit Oscars.

Lundi, au lendemain de la publication de cet article, le père a nié: «Les informations selon lesquelles je voulais vendre Rubina sont infondées», a déclaré Rafiq Qureshi, cité par des journaux indiens. «Mon papa m'aime et ne me vendra pas!» proclame aussi la petite Rubina Ali, en une du «Times of India» de lundi.

Un riche cheikh de Dubaï

L'hebdomadaire «News of the World» explique avoir appris par un contact à Bombay que le père de Rubina cherchait «à garantir le futur de sa fille» et avait déjà été approché par une famille du Moyen Orient qui voulait l'adopter.

Un reporter du magazine s'est fait passer pour un riche cheikh de Dubaï, ému par le film, et souhaitant adopter la petite fille.

Le journal publie des photographies de la jeune actrice, de son père et de son oncle posant avec le reporter, ainsi que des extraits vidéo de la rencontre lors de laquelle une adoption a été négociée la semaine dernière dans un hôtel de Bombay. «Oui nous réfléchissons au futur de Rubina», a déclaré son père au reporter, lui demandant de négocier les conditions de l'adoption avec son beau-frère, Rajan More, qui s'exprime mieux en anglais.


«De vraies compensations en retour»

«Si vous voulez adopter, nous pouvons en discuter, mais les parents voudrons des vraies compensations en retour», a souligné Rajan More. Le père a souligné : «Si vous vous mettez d'accord avec Rajan sur une somme, je l'accepterai», sans demander de détails sur la famille qui aurait accueilli la petite fille à Dubaï. «Nous pouvons discuter de toute cette affaire quand nous nous rencontrerons», a poursuivi le père, soulignant qu'il y avait «beaucoup d'intérêt pour Rubina».

Lors d'une rencontre dans un hôtel de Bombay où la famille avait emmené la petite fille, qui n'a à aucun moment eu connaissance des négociations, l'oncle a demandé 20 millions de roupies (310.000 euros).

Le père de la petite fille s'est plaint à plusieurs reprises de n'avoir pas bénéficié financièrement de la gloire de sa fille. Le réalisateur Danny Boyle a versé des fonds à un trust pour assurer l'éducation de la petite fille et son logement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lasonde 718 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine