Magazine

Cité Durmar : Impasse En Péril

Publié le 19 avril 2009 par Flopy

P1000411_2bis
Paris, Cité Durmar
© Flo Py
IMPASSE EN PERIL
Cité Durmar 154 rue d'Oberkampf 75011

NOUS, LES OCCUPANTS DE LA CITE DURMAR, AVONS BESOIN D'AIDE POUR FAIRE CONNAÎTRE LE DANGER QUI NOUS MENACE :
L'EXPULSION DE L'ENSEMBLE DES FAMILLES ET DES ARTISANS, ARTISTES ET PROFESSIONNELS QUI Y VIVENT DEPUIS  DE NOMBREUSES ANNEES.
Depuis plusieurs années, nous avons tout tenté pour préserver notre cadre de vie, lieu de mémoire de l'époque industrielle du siècle passé, et surtout îlot désormais rare de mixité sociale.

Savez-vous par exemple que se trouve ici la plus vieille forge de Paris, un découpeur des carrés de papiers multicolores utilisés sur les marchés ? Des personnes âgées qui sont nées et ont vécu dans la même impasse toute leur vie ?
Que des ateliers d'artistes et de graphistes côtoient ceux des brocanteurs, des repousseurs sur métaux, des créateurs de bijoux ? Que les ateliers de confection côtoient des sociétés de production d'œuvres cinématographiques et multimédia ?
Ces activités font appel à des personnes de compétences, de générations et de profils sociaux extrêmement variés et la proximité dans laquelle elles travaillent, favorisent l'intégration de leurs enfants et l'harmonie dans laquelle nous vivons. Les liens qui se créent entre les enfants des uns et des autres lorsqu'ils jouent ensemble dans l'allée pavée persistent à l'école du quartier, et cela soutient incontestablement ceux dont les parents parlent encore mal le français.
Très attachés à la qualité exceptionnelle de notre cadre de vie, nous avons multiplié les offres d'achat pour tenter d'acquérir ce terrain. C'est pourtant un marchand de bien qui a fini par emporter l'affaire, malgré une offre d'un montant inférieur à la nôtre ! La manœuvre douteuse qui a présidé à cette vente a été reconnue par les tribunaux mais la vente est néanmoins actée.
Nous sommes maintenant menacés d'expulsion et subissons au quotidien les tracasseries habituelles des requins de l'immobilier. Citons dans le désordre : négligence de l'entretien (alimentation d'eau non réparée, poubelles accumulées, arrivée de rats...), charges non justifiées, accès principal bloqué arbitrairement au mépris de la sécurité de tous, nouveaux employés grossiers et hostiles... Tous les moyens sont bons pour nous pousser dehors.
De notre côté, nous avons intenté des procédures pour contester les congés (expulsion sans indemnités) que nous avons tous reçus, bien que nous soyons en règle et en activité.
Nous savons que ces combats ne se gagnent pas seulement aux tribunaux et nous mettons par conséquent tout en œuvre pour empêcher que le profit financier d'un homme d'affaire ait raison contre une communauté paisible de familles et de travailleurs.

cite.durmar@orange.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Flopy 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte