Magazine Europe

Sixième édition réussie pour Caprices

Publié le 20 avril 2009 par Danielle
Sixième édition réussie pour CapricesAu terme de la sixième édition, les organisateurs du Caprices Festival tirent un bilan positif et promettent d'être là en 2010. L'équilibre budgétaire a été atteint, trois soirées sur les quatre ont affiché "complet" et on a dénombré 25'000 festivaliers.
La capacité du terrain s’est agrandie pour améliorer la sécurité et le confort des spectateurs et ce fut franchement une réussite. Les 25'000 festivaliers présents sur les 4 jours du Festival ont pu circuler aisément sur le site sans trop se faire marcher sur les pieds.
Modernity@Caprices: Presque comme dans un rêve, cette tente transparente à 2200m d’altitude avec la vue sur les montagnes et un ciel qui passe de la neige au bleu en quelques minutes, a fait vivre aux clubbers un nouvelle Ibiza mais les pieds dans la neige. Plus qu’une réussite, ce fut un évènement hors du commun. Pour voir les photos: www.caprices.ch/gallery
Pour ce qui est de l’effet sur le porte-monnaie de la «crise financière», il n’y a pour l’instant rien à signaler. En effet, la crise n’a pas eu d’effet sur la consommation des gens durant le Festival, affirment les organisateurs. Trois soirs ont été sold out sur quatre et l’équilibre budgétaire est atteint pour l’édition 2009.
Programmation appréciée
Une très belle découverte: Mark Kelly, gagnant de l’X-TREME New Talent Tour 2009 qui a joué en première partie de Duffy a conquis plus que rapidement le cœur du public. Il revient donc le samedi en remplacement d’Ayo et sous les applaudissements d’un public qui en redemande.
L’annulation d’Ayo à la dernière minute fut par contre une grande déception, déception heureusement très vite oubliée grâce à un public de très bonne qualité qui a su apprécier les autres artistes présents ce soir-là.
2009 confirme l’énorme succès populaire du Festival et la programmation fut très appréciée par les festivaliers. On se souviendra de grandes découvertes mis en avant par Caprices: Loane au charisme indéniable et l’indomptable Mark Kelly, des «success story» qui se confirment avec Paolo Nutini, Oxmo Puccino et The Young Gods, trois «bêtes de scène» qui ont marqué les esprit de cette 6e édition. Et la désormais traditionnelle soirée reggae a fait le plein avec les légendaires Toots & The Maytals, qui ont offert un show époustouflant aux fans du genre.
Retrouvez les souvenirs du festival sur le blog de Caprices.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Danielle 1123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte