Magazine Ebusiness

L’évolution du design des sites touristiques de certains états américains

Publié le 20 avril 2009 par Vincent Vandevelde

Ce n’est pas dans mes habitudes de faire des billets courts, je préfère habituellement donner à lire plutôt que vous envoyer vers un autre site.

Cependant, aujourd’hui sera le jour où je vais briser cette règle pour vous conseiller de visiter un blog dont un article a attiré mon attention.

L’évolution du design des sites touristiques de certains états américains

Tout d’abord, rendons à César ce qui lui appartient et merci à Nicolas B. webmaster du site de La Provence pour cette trouvaille.
Ceci fait, voyons de quoi il en retourne.

Smileycat.com est un blog consacré au web design et son auteur, Christian Watson, a eu la bonne idée le 20 janvier de revenir sur l’évolution de l’organisation visuelle des sites touristiques de certains états américains.

Les principaux enseignements à en tirer ne sont pas particulièrement inconnus aux initiés, mais il est intéressant de les rappeler et de les voir mis en œuvre.


La prédominance de l’image.

Avant de fidéliser le visiteur il faut le séduire et lui donner envie de venir sur le territoire, rien de mieux que de belles photos dans un format confortable pour atteindre cet objectif.

Ainsi, la majorité des changements visibles portent sur l’augmentation de la taille des photos et leur amélioration en terme de qualité.
En effet, augmenter la résolution ne suffit pas, la photographie est un art et faire appel à un photographe professionnel pour un petit reportage photo peut s’avérer un investissement très rentable pour le web comme pour le print.


L’organisation type magasine

Nous pouvons remarquer que la plupart des ces sites ont choisi d’évoluer vers une mise en page dite “magasine” avec l’assemblage de petits modules constitués d’un texte court accompagné d’une vignette.

Cette organisation, très en vogue dans le monde des blogs, s’adapte parfaitement au deuxième objectif d’un site touristique, l’information.
Elle est née de la volonté de “pousser” le plus de contenu possible sur la page d’accueil sans la surcharger et en gardant un confort de lecture maximum.

De plus, cette mise en page apporte l’avantage d’augmenter le nombre d’illustrations tout en présentant les éléments incontournables des sous-rubriques.


La prise en compte de la page-écran

J’entends par là le fait de limiter le scroll, l’utilisation des barres de défilement verticales et horizontales.

Toujours dans l’objectif d’améliorer le confort de lecture, nous pouvons remarquer que la majorité de ces sites ont contraint la largeur de leur page, centrée cette dernière et, dans la mesure du possible, n’ont pas dépassé deux écrans en hauteur.

Cette évolution a été possible par l’utilisation du layout magazine, encore lui, qui permet de présenter en grille un maximum d’information, de jouer sur la largeur et plus seulement sur la hauteur.
En effet, auparavant les éléments se positionnaient les uns en dessous des autres. Avec l’arrivée des mises en page par colonnes les choses avaient déjà évolué et l’émergence de l’organisation type magazine pousse encore plus loin l’intégration horizontale du contenu.

De plus, il est important de prendre en compte l’évolution des supports et les ventes d’ordinateurs portables en hausses tendent à démocratiser de plus en plus l’affichage en 16/9 et son rapport largeur/hauteur largement en faveur de l’affichage horizontal.

———————————————–

Il ne vous reste plus qu’à vous faire votre avis et/ou à trouver l’inspiration en consultant l’article en question partie 1 et partie 2


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent Vandevelde 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog