Magazine Science

Graffitis et vandalisme: des incitatifs au crime

Publié le 19 avril 2009 par Raymond Viger

Graffitis et vandalisme: des incitatifs au crime

(Agence Science-Presse) – Il est plus tentant de se livrer à un acte illégal… si on est entouré de graffitis. Ou de verre brisé. Un argument qu’on imagine déjà un avocat invoquer en cour : Votre Honneur, mon client a été conduit à commettre cet acte par les graffitis! Il aurait l’appui du psychologue néerlandais Kees Keizer qui a laissé une enveloppe contenant 5 Euros émerger ostensiblement d’une boîte aux lettres. Lorsque la boîte aux lettres était impeccable, 13% des passants volaient l’enveloppe, mais lorsqu’elle était sale et couverte de graffitis, la proportion grimpait à 27%.

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte