Magazine Athlétisme

Transbaie 2009

Publié le 20 avril 2009 par Hubert Martin
Avec une programmation avancée en avril on aurait pu craindre une moins grande affluence... Il y a eu moins de précipitation pour s'inscrire et on a pu le faire encore le jour même...

5200 inscrits paraît-il....

Il faut dire aussi que le temps était très variable ces derniers jours, avec des alternances chaud froid.... Coup de chaud à Lamotte pluie les derniers jours...

Pourtant il y a eu quelques coureurs de Villers: Guillaume bien sûr, Pascal et Dania, Jean-François et Anne, Laurent et Caroline...

Il y avait des supporters, des jeunes coureurs tels que Maxence...

On pouvait voir des têtes connues telles que celles de Christian, de Sylvain, de Jean-Luc, de Chantal, d'Odette, Thierry... Je n'ai pas vu Sophie mais j'ai regardé ses photos (voir le lien les photos de Sophie)... Dimitri dans le groupe de tête...

Il y avait quelques organisateurs de courses sur route, de trail....

C'est toujours une belle organisation cette course avec ses parkings, ses trains, ses bénévoles, son village... ses animations musicales... et cette année il n'y a pas eu cette pénurie d'eau qu'on a pu regretter quand il faisait si chaud (et on ne peut pas reprocher aux coureurs de boire et de s'hydrater quand il y a une canicule! )

Le ciel est resté menaçant toute la journée, avec des apparitions de soleil, des menaces de pluie, de vent.... Derrière la ligne de départ ce fut la longue attente, pour moi trois quart d'heure, mais d'autres étaient là bien avant moi (sinon on se retrouve loin derrière ....)
Le départ fut donné par le coup de sifflet du petit train... et le parcours en ville a été rallongé pour une meilleure fluidité (ce qui fut le cas)... trois kilomètres avant de se lancer dans la baie... et à la première ornière j'ai plongé tête en avant, pour me retrouver la tête sous l'eau, à boire la tasse. Pas bonne l'eau. Et qu'elle était froide cette eau, on n'avait qu'une envie, c'est d'en sortir pour se réchauffer. Les muscles se tétanisent, saisis par le froid, un constraste saisissant pour des muscles chauds.... mais nous avons eu un très bon temps pour courir! j'ai trouvé cette édition moins difficile que celle de l'année dernière... le chrono ne trompe pas 1 H 36 (ma montre noyée n'a pas pris l'eau...)

C'est un cross long, avec des variétés de terrain, sable dur, sable mou, des zones glissantes, des crevasses à enjamber...des files de coureurs qui partent vers la droite, d'autres vers la gauche... on se dépasse, se fait dépasser, on s'éloigne, on se rejoint, on se perd de vue, on salue un copain, une copine, encore un autre... on croise les premiers, et puis on croise les derniers...il y a des coureurs en tenue, d'autres déguisés, on glisse, on se rattrape.... on s'essouffle...

Quelle foule au Crotoy! et au retour, comme à l'aller, des encouragements...il y a parfois des bousculades (j'ai du mal à comprendre ces coureurs qui vous bousculent pour passer devant, comme si la place avait un intérêt vital...) c'est vrai que certains confondent compétitivité avec agressivité.

Il y a ce coureur qui houspille une coureuse durant la course et qui lui crie "il y a des places à gagner" à l'approche de l'arrivée. Ont ils fait un pari qui justifie une telle combativité?

Pour beaucoup le plaisir est là, participer à une course originale, tester ses capacités, courir dans des conditions amusantes, avec des chutes ou simplement manquer de tomber ...

C'est vrai que c'est une bien belle course, en tout cas moi j'aime!

Hubert

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hubert Martin 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines