Magazine Culture

LOST [5x 13]

Publié le 19 avril 2009 par Lulla

dnes_v2_lost_mini_ban

Some Like It Hoth // 9 o5o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_89731
vlcsnap_91036
vlcsnap_92425

vlcsnap_93235

   Les épisodes se suivent et ne se ressemblent pas sur l'île de Lost. La semaine dernière, on nous plongeait dans la mythologie de l'île, de manière plus ou moins passionnante, et cette fois, on nous sort un épisode à la construction classique, centré sur Miles, l'un des personnages qui nous intéresse le moins. Ca aurait pu être ennuyeux et sans intérêt mais au contraire, c'était amusant, passionnant et intéressant. Comment se fait-ce ? D'abord parce que Miles est un personnage bien plus profond qu'il n'y paraît. Jusqu'ici, on l'avait réduit au rôle du mec sarcastique qui a toujours une bonne petite pique à balancer. Heureusement, il est bien plus que ça et à de nombreuses reprises, il m'a beaucoup ému. La scène où il tombe sur son père en train de lui raconter une histoire lorsqu'il était enfant était très belle. Depuis le season premiere, on se doutait fortement que Pierre Chang était son père. Nous en avons eu confirmation. On suppose que Straumes est le nom de sa mère, avec qui il a quitté l'île pour des raisons qui restent encore inconnues. C'est un peu dommage de nous avoir montré cette scène au début de la saison où l'on découvre que Pierre a un enfant. Dès lors, il était évident qu'il s'agissait de Miles. En même temps, le suspense ne traîne pas trop dans cet épisode. Miles l'avoue assez rapidement à Hurley. Leur duo fonctionne toujours à merveille et il nous a offert quelques scènes comiques d'anthologie : lorsqu'Hurley essaie de convaincre Miles que son don (qui n'est que folie) est plus fort que le sien, ou encore quand il lui raconte qu'il écrit dans son petit cahier L'empire contre-attaque pour en présenter sa version revue et corrigée à Georges Lucas. Joli clin d'oeil aux bons gros geeks fans de la série. On en profite aussi pour placer quelques petites scènes plus ou moins anodines au premier abord, comme la construction du Swan qui permet à Hurley de découvrir que les chiffres maudits sur la porte de la station correspond tout bêtement à un numéro de série. Ca n'enlève rien à leur signification et ça n'apporte rien du tout en termes de mythologie mais c'est agréable à voir. Un point un plus intéressant tout de même : le plombage à la dent d'un des ouvriers du site a fait explosé sa cervelle ! Nulle doute que c'est une conséquence du fort éléctro-magnétisme de l'endroit. Mais là encore, ce n'est qu'un petit élément qui ne nous apporte finalement rien de plus. A noter tout de même que Radinsky, Chau et quelques autres semblent cacher pas mal de choses aux autres employés de la Dharma...

   Les flashbacks de Miles sont plutôt bien foutus et absolument pas ennuyeux. Le premier aurait pu prêter à rire, vu son accoutrement de punk, mais il est surtout poignant puisqu'il vient rendre visite à sa mère gravement malade. Elle lui assure que son père mort. On sait que c'est faux. Ensuite, on nous rappelle que Miles a un don mais qu'il s'en sert pour magouiller. Il ne parle pas avec les morts mais il peut les entendre et ainsi connaître leur histoire. On se serait vaguement cru dans Pushing Daisies, les couleurs en moins. La partie la plus intéressante, c'est évidemment l'entrée en scène de Naomi, qui l'approche pour le compte de Widmore. On nous confirme au passage que c'est bien Widmore qui a fait déterrer des cadavres on ne sait où pour simuler le crash du vol 815. Miles a bien été choisi pour son don unique, on n'en doutait pas, mais malheureusement, on ne sait pas quelle est sa mission précise une fois sur l'île. Il devait bien en avoir une autre que simplement retrouver Ben. Dommage que la réponse ne soit pas donnée, elle aurait rendu l'épisode encore plus utile. Par ailleurs, on sait désormais pourquoi Miles avait demandé la somme de 3.2 millions de dollars à Ben. Il s'agit en fait du double de ce que Widmore lui a proposé pour partir en expédition. Franchement, j'avais complêtement zappé cette histoire. Content d'avoir quand même une réponse. La partie la plus intéressante pour la suite, c'est que le pote d'Ilana, Bram, apparaît dans un flashback comme un ennemi de Widmore. Il approche Miles pour lui soutirer des informations et l'empêcher de bosser pour l'ennemi. Et il lui demande "What lies in the shadow of the statue ?". Il ne reste plus qu'à théoriser ! Un troisième groupe en plus de celui de Ben et celui de Widmore ? Non, je pense plutôt que c'est la Dharma qui est de retour et qui compte bien reprendre possession de l'île. Bon en même temps, la statue renvoit plutôt aux hostiles a priori. Voilà qui rend Ilana, Bram (et Ceasar ?) bien plus mystérieux que prévu.

   Du coté des autres losties, rien de franchement intéressant ne se passe. Tandis que Jin est aux abonnés absents, Jack essuie le tableau de la salle de classe (rempli d'informations sur la mythologie Egyptienne !) et Kate parle encore et toujours avec le père de Ben jusqu'à ce qu'elle en dise trop et qu'il la soupçonne d'être bien louche. Se rajoute à cela Phil qui vient à la rencontre de Sawyer pour lui annoncer qu'il sait tout ! Il a vu sur des bandes-vidéos ce qui s'était vraiment passé avec Ben... En gros, nos héros sont dans la merde et ça tombe bien : Faraday est de retour ! C'est bien lui qui va les sauver, non ? Reste à savoir comment. En tous cas, chronologiquement, la scène que l'on a vu de lui dans le season premiere lorsqu'il était proche de la roue devrait avoir lieu bientôt. Cela promet un prochain épisode exaltant !

vlcsnap_91818

vlcsnap_92932
vlcsnap_92122
vlcsnap_93591


// Bilan // C'est une fois de plus la simplicité qui réussit le mieux à Lost. Un épisode à la construction narrative à l'ancienne, quelques mystères, quelques réponses : que demande le peuple ?

dnesv2finarticleminibanpk8


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte