Magazine France

y en a qui s'excusent, y en a qui bossent

Publié le 20 avril 2009 par Nellym67

Je voudrais aujourd'hui présenter mes excuses auprès des lecteurs de blogs de toute l'Europe pour tous ces billets remplis de jolis sentiments qui buzzent sur Susan Boyle et font de la pub à la télé-réalité britannique alors que la mobilisation pour tous les autres européens en général est si faible...

Présenter mes excuses auprès des internautes à cause de la blogosphère qui cherche l'audience avant le débat... Vraiment, toutes mes excuses!
(si quelqu'un pouvait ensuite prendre le relai pour m'excuser de me moquer des blogueurs, ça m'arrangerait...)


 
"L'Europe est une affaire intérieure"
disait toujours Daniel Riot, à qui a été rendu un petit hommage samedi à Strasbourg, lors du débat organisé au cinéma l'Odyssée par Café Babel en compagnie de quatre représentants des listes européennes dans le Grand Est : Jean-François Kahn pour le Mouvement Démocrate, Sandrine Bélier pour Europe Ecologie, Catherine Trautmann pour le PS, et Antoine Herth qui remplaçait le perpétuel absent Joseph Daul de l'UMP (Jean-François Kahn n'a pas manqué par communiqué de presse de déplorer ce manque d'intérêt pour les débats de la part d'un député européen UMP sortant... D'ailleurs personne ne s'est chargé de l'excuser à l'UMP, c'est pas très "tendance" ça...).

La salle était pleine... de militants, je n'ai pas repéré d'anonyme venu écouter pour être convaincu... Des militants et des supporters, donc pas vraiment de question de fond qui pourra vraiment apporter une dimension philosophique à notre avenir européen et à notre intérêt pour cet avenir, hormis peut-être sur la question du logiciel libre et des polémiques autour de la loi Hadopi, pour lesquelles Catherine Trautmann se présente comme la spécialiste (elle travaille sur la réforme du paquet Telecom pour le PE). 

Comme l'a rappelé avec force Jean-François Kahn, cette élection européenne est une opportunité exceptionnelle de mettre en valeur la démocratie dans le sens où le Parlement n'est pas un rassemblement de clans qui votent les uns contre les autres et jouent le jeu de l'opposition pour des calculs politiciens. Le Parlement représente l'opinion des diversités et des sensibilités, on y vote pour des projets et pas pour une carrière.

D'où l'importance de l'enjeu de ces futures élections : il nous appartient à nous libres citoyens de voter pour ceux qui défendront les valeurs les plus proches de celles qui sont à l'aube d'un projet de société qui répond à nos attentes.

Si le MoDem prône une révolution humaniste, le PS par la voix de Mme Trautmann plebiscite le besoin pour le PSE d'avoir une majorité pour renverser Barroso et dans ce sens elle nous ressort sans le dire la bonne vieille idée du "vote utile", avec tout le poids de l'appareil qu'on sent bien dans toute la tradition d'un parti socialiste pourtant actuellement hors-jeu dans les débats actuels (qu'on l'excuse... aussi).

Europe Ecologie veut de l'action, de l'action et de l'action, par le bais d'une réponse globale à une crise globale... des voeux pieux qui mettent en valeur le "rassemblement des militants au quotidien" et qui demandent un "Bruxelles" (pourquoi pas Strasbourg?????????? ah oui, ils sont contre...) de l'emploi.... , qui refusent les slogans mais qui ont tendance à sortir des généralités et à s'attribuer de manière exclusive la préoccupation environnementale!

Quant à l'UMP, on ne sait pas trop ce qu'ils veulent défendre, tellement c'est le dernier de leur souci, mais leur timide représentant de dernière minute nous a quand même réaffirmé sa volonté d'anticiper ce qui est écrit dans le Traité de Lisbonne, et son refus de voir l'Europe se transformer en Auberge Espagnole en termes d'immigration (!!!), tout en insistant sur la collaboration dans le cadre de l'Union pour la Méditérannée.

Bon, avec tout cela, les sondages relatifs à la participation pour ces prochaines élections ne vont pas redonner de l'élan à la mobilisation.

Suivons donc les conseils de Jean-François Kahn et interrogeons-nous d'abord sur l'importance d'être enfin représentés par des élus qui votent des projets et non des réponses à des consignes de parti.

Ensuite, nous réfléchirons sur les valeurs portées par les candidats (à condition qu'ils en portent, à la lumière d'un projet de société...).

Suite très prochainement...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nellym67 55 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines