Magazine

Sainte Faustine Kowalska, Petit Journal - Extraits (2)

Publié le 20 avril 2009 par Walterman
L'heure finie, je suis allée devant le Très Saint Sacrement et, moi la plus grande misère et le plus grand néant, je Lui demandai miséricorde afin qu'il daigne guérir et purifier ma pauvre âme. Alors j'entendis ces paroles: Ma fille, toutes tes misères ont brûlé dans le feu de mon amour, comme un brin d'herbe jeté dans un brasier inconcevable. Par cet abaissement, tu attires sur toi et sur d'autres âmes tout l'océan de ma miséricorde. Je répondis: Jésus, façonne mon coeur selon Ta divine prédilection.

Journal 178

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Walterman 1547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte