Magazine Santé

Les Multivitamines

Publié le 20 avril 2009 par Marieclaude

Le terme multivitamines employé dans cette fiche désigne une combinaison de plusieurs vitamines et de plusieurs minéraux à dose prophylactique, ou préventive comme le définit le Manuel de nutrition clinique de l'Ordre professionnel des diététistes du Québec (2005). Ces suppléments contiennent une concentration de nutriments correspondant à environ de 0,5 à 2 fois les apports nutritionnels recommandés (ANR).

Beat the Winter 2

Crédit photo : Willie Cloete/SXC

Remarque. On trouve aussi deux autres types de multivitamines sur le marché, qui ne font pas l'objet de cette fiche et qui demandent le suivi d'un professionnel de la santé :
- Des suppléments de vitamines et minéraux à dose thérapeutique dans lesquels la concentration de certains nutriments représente de 3 à 20 fois les apports nutritionnels de référence.
- Des suppléments de vitamines et minéraux à dose pharmacologique (mégadoses) contenant, pour certains nutriments, 20 fois ou plus les apports nutritionnels de référence.

Pour plus de détails, voir les différentes fiches sur les vitamines et les minéraux dans notre section Plantes et suppléments.

Apport nutritionnel de référence

Au chapitre des vitamines et des minéraux, les autorités médicales des pays occidentaux établissent des apports nutritionnels de référence (ANREF) qui servent de guide en matière de nutrition et de santé. Bien que ces ANREF soient fondés sur des données scientifiques, il faut admettre que le processus qui permet de les fixer est loin d'être une science exacte. Ces données sont d'ailleurs régulièrement revues et modifiées à la hausse ou à la baisse, et les recommandations des experts varient parfois d'un pays à l'autre. Bien qu'il soit relativement facile de déterminer, pour un nutriment donné, l'apport minimal en deçà duquel une carence et la maladie peuvent apparaître, il est moins aisé de déterminer avec précision quelle serait la quantité optimale qu'on devrait consommer pour s'assurer un état de santé idéal.

Dans le cadre d'une démarche d'uniformisation, les autorités médicales américaines et canadiennes ont déterminé conjointement les apports suivants :

  • l'apport nutritionnel recommandé (ANR), qui représente l'apport optimal d'un nutriment et qui est basé sur des données scientifiques jugées acceptables par les médecins et nutritionnistes experts;
  • l'apport suffisant (AS) qui, en l'absence de données scientifiques complètes, représente l'apport quotidien moyen d'un nutriment dans une population en bonne santé;
  • l'apport maximal tolérable (AMT), qui représente la quantité quotidienne la plus élevée d'une vitamine ou d'un minéral qu'on peut prendre de façon continue sans risque probable de souffrir d'effets indésirables, qu'ils soient bénins ou graves.

Ces données de référence constituent une sorte de fourchette à l'intérieur de laquelle devraient se situer les apports en nutriments essentiels.

Regardez et comparez. Afin de mieux comprendre et interpréter l'étiquette d'un produit de multivitamines et minéraux, on peut se reporter au tableau ci-dessous, qui présente les ingrédients que renferment, le plus souvent, les préparations du commerce. Sans être absolument complet, ce tableau couvre l'essentiel du contenu des suppléments offerts.

Apports nutritionnels recommandés (ANR) en vitamines, pour les adultes

Vitamine

Hommes

Femmes

Vitamine A

900 µg / 3 000 UI

700 µg / 2 333 UI

Thiamine (B1)

1,2 mg

1,1 mg

Riboflavine (B2)

1,3 mg

1,1 mg

Niacine (B3)

16 mg

14 mg

Pyridoxine (B6)

1,3 mg
après 50 ans : 1,7 mg

1,3 mg
après 50 ans : 1,5 mg

Acide folique (B9)

400 µg

400 µg

Vitamine B12

2,4 µg

2,4 µg

Vitamine C

90 mg
Fumeurs : 125 mg

75 mg
Fumeuses : 110 mg

Vitamine D*

de 1 à 50 ans : 5 µg / 200 UI
de 51 à 70 ans : 10 µg / 400 UI
71 ans et plus : 15 µg / 600 UI

de 1 à 50 ans : 5 µg / 200 UI
de 51 à 70 ans : 10 µg / 400 UI
71 ans et plus : 15 µg / 600 UI

Vitamine E

15 mg

15 mg

Vitamine K*

120 µg

90 µg

Source : Food and Nutrition Board, Institute of Medicine, USA. Ces données sont le résultat d'un consensus entre les autorités canadiennes et américaines.
UI :
unité internationale
1 µg =
1 microgramme = 1 millionième de gramme
*
En l'absence de données scientifiques suffisantes, les autorités ont fixé, non pas un apport nutritionnel recommandé, mais un apport suffisant, qui repose sur les apports moyens observés chez les Nord-Américains en bonne santé.

Apports nutritionnels recommandés (ANR) en minéraux pour les adultes

Minéraux

Hommes

Femmes

Calcium*

de 19 à 50 ans : 1 000 mg
plus de 50 ans : 1 200 mg

de 19 à 50 ans : 1 000 mg
plus de 50 ans : 1 200 mg

Chrome*

35 µg
plus de 50 ans : 30 µg

25 µg
plus de 50 ans : 20 µg

Cuivre

900 µg

900 µg

Fer

8 mg

18 mg
plus de 50 ans : 8 mg

Iode

150 µg

150 µg

Magnésium

de 19 à 30 ans : 400 mg
31 ans et plus : 420 mg

de 19 à 30 ans : 310 mg
31 ans et plus : 320 mg

Manganèse*

2,3 mg

1,8 mg

Sélénium

55 µg

55 µg

Zinc

11 mg

8 mg

Prévention des maladies chez les personnes âgées. Certaines sources estiment que les personnes âgées sont celles qui ont le plus besoin de prendre des multivitamines à cause, notamment, d'un régime alimentaire inadéquat (manque d'appétit, difficulté de mastication, solitude, etc.) et d'une mauvaise absorption des nutriments. Les résultats d'un essai à double insu avec placebo, effectué auprès de 80 personnes âgées de 50 ans à 87 ans, révèlent que la prise de multivitamines, associée à un régime alimentaire enrichi en folates, peut améliorer les taux sanguins de vitamines et d'homocystéine et donc, selon les auteurs, contribuer à réduire certaines maladies chroniques.

En ce qui concerne les infections respiratoires aiguës, deux études publiées en 1992 et en 1993 sont arrivées à des conclusions divergentes, et les recherches plus récentes ne s'accordent toujours pas. Par exemple, au cours de deux essais à double et à simple insu avec placebo et portant sur 1 562 personnes âgées, la prise d'une multivitamine n'a pas eu d'effet significatif sur le nombre et la gravité des infections en général et des infections respiratoires aiguës contractées par les sujets; ces résultats ont été publiés en août 2002 et en août 2005. Une autre étude à double insu avec placebo, auprès de 130 sujets (de 45 ans et plus), signale cependant que les personnes souffrant de diabète ayant pris durant un an une multivitamine ont eu moins d'infections respiratoires et de grippes que les sujets diabétiques non traités.

Efficacité incertaine
 Prévention des malformations du foetus. On sait que la prise d'acide folique (vitamine B9) est efficace pour réduire la fréquence des malformations du tube neural, mais quelques données épidémiologiques indiquent que la consommation de multivitamines (elles contiennent généralement toutes au moins 400 µg d'acide folique) pourrait prévenir d'autres malformations du foetus. Les femmes diabétiques, dont les bébés courent plus de risques de malformation, pourraient également bénéficier de la prise de multivitamines.

Divers. Une étude épidémiologique de petite envergure (296 sujets suivis pendant six ans) indique que la prise quotidienne de multivitamines est reliée à un risque réduit de développer le sida chez des hommes séropositifs. Par ailleurs, un essai à double insu avec placebo publié en juillet 2004 et portant sur 1 078 femmes enceintes et séropositives indique que la prise combinée de très hautes doses de vitamines B1, B2, B3, B6, B12, C et E peut ralentir la progression de la maladie et retarder le moment du traitement antirétroviral. Par contre, l’ajout de vitamine A au mélange a réduit les effets bénéfiques observés.

Précautions

Les multivitamines contenant l’équivalent des ANR sont sans danger. Il faut cependant savoir que :

  • Fer. La plupart des multivitamines contiennent du fer, un minéral qui, sous forme de supplément, n’est pas souhaitable pour les hommes, ni pour les femmes qui n’ont plus de menstruations. Par ailleurs, des résultats d'études, contradictoires cependant, indiquent que la prise d'une trop grande quantité de fer sous forme de supplément pourrait entraîner une incidence accrue du cancer. Les données actuelles ne permettent pas de tirer de conclusions définitives, mais selon les auteurs d'une synthèse récente de 33 études, la supplémentation systématique en fer devrait être réévaluée en fonction de ses possibles effets à long terme sur le risque de souffrir d'un cancer colorectal.
  • Vitamine A. Vérifiez la teneur en vitamine A des multivitamines : un excès, même léger, de cette vitamine, soit plus de 5 000 UI par jour à long terme, peut entraîner un risque accru de fractures, notamment chez les femmes ménopausées. Par prudence, certains experts recommandent de choisir une multivitamine ne contenant pas plus de  2 500 UI. Cette précaution ne concerne que la vitamine A : elle ne s’applique pas au bêta-carotène.
  • Calcium. Pour des raisons de taille de comprimés, la majorité des suppléments de multivitamines et minéraux ne renferment pas suffisamment de calcium pour combler les besoins quotidiens.

L'avis de notre nutritionniste

  • Une alimentation saine et variée suffit-elle pour combler nos besoins en nutriments?
  • Faut-il prendre des multivitamines?
  • Qui a besoin de multivitamines et lesquelles choisir?

Sur les tablettes

En 2004, le laboratoire indépendant ConsumerLab a analysé 17 suppléments de multivitamines vendus aux États-Unis. Deux produits ont été disqualifiés, car ils contenaient du plomb et quatre autres parce qu’ils ne contenaient pas les quantités d’acide folique, de vitamine A ou de manganèse annoncées sur leurs étiquettes. Un supplément a échoué parce qu’il ne se dissolvait pas complètement, ce qui nuit à l’absorption des nutriments; il contenait également deux fois plus d’acide folique que ce que mentionnait son étiquette.

Notez également que sur les quatre boissons enrichies en vitamines testées, trois contenaient des quantités de vitamines inférieures à ce qui était annoncé sur leur étiquette. Enfin, sur trois des multivitamines pour animaux de compagnie, l’une ne contenait que 75 % de la quantité de vitamine A annoncée.

Bonne journée,

Marie claude

ref: Passeport.sante.net


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines