Magazine France

Présidentielle algérienne : loin d’une solution politique et pacifique

Publié le 21 avril 2009 par Ps76

« La finalité de la démocratie est que les gens puissent décider de leur propre vie et des choix politiques qui les concernent ». Ces mots sont de Karim TABBOU, Premier secrétaire du FFS (Front des Forces Socialistes)…. le 12 mars 2008 !

tabbou-karim ps76 76 source http://www.emarrakech.info
Cette même définition pourrait être reconduite pour l’élection présidentielle algérienne qui vient de voir Abbdelaziz BOUTEFLIKA, Président sortant, remporter la victoire avec un score d’environ 90%.

Déjà, avant le scrutin, le leader socialiste algérien prévoyait ce score ainsi qu’une participation « annoncée officiellement » de 72%, chiffre que l’opposition situe en réalité à près de 20%.

Quant au résultat lui-même, les partis d’opposition ont soulevé des tonnes de manipulations opérées lors des opérations de vote, sans parler du climat de peur et de menaces dans lequel s’est tenue l’élection.

Celle-ci déjà avait vu se dérouler une campagne favorable à un seul candidat, réunissant peu de personnes si ce n’est, précise K. TABBOU, les forces de police et de gendarmerie.

Elle a constitué une étape supplémentaire dans la fermeture du champ politique et un retour vers le parti unique, cela 20 ans après la reconnaissance, en 1989, du pluralisme politique. Le Président BOUTEFLIKA bien entendu n’a eu cesse d’en appeler à la « réconciliation nationale ».

Une réconciliation qui se fait sur le dos des démocrates et des laïques, au profit des mouvements violents, islamistes et sectaires qui sont les bénéficiaires mêmes de la guerre.

On est loin des objectifs du contrat de Rome signé par les forces d’opposition algérienne de 1995, contrat qui mettait en avant la nécessité d’une solution pacifique et politique en Algérie.

L’espoir demeure quand même. En témoigne le succès remporté par le FFS lors de ses rassemblements où des milliers d’Algériens, malgré les difficultés de toutes sortes, brandissaient notamment des cartons rouges appelant au boycott de ce que Karim TABBOU a caractérisé de « fourberie du 9 avril ».

Une mobilisation populaire qui a montré l’attachement farouche de la majorité des Algériens à son honneur, sa dignité et à une véritable démocratie politique et sociale.

Contribution au PS INFO (Avril numéro 2) par André PIAZZA, Délégué fédéral à l’International

Mots-clefs : Abbdelaziz BOUTEFLIKA, Algérie..., André PIAZZA, aubry, élection présidentielle algérienne, blog PS76, changer, climat de peur, conflict, conflit, contrat de Rome, crise, crisis, Délégué fédéral à l’International, démocrates, droite, ego-président, europa, europe, FFS, forces de police, Front des Forces Socialistes, gauche, gouvernement, hyper-président, Karim Tabbou, liberal, manipulations, mobilisation populaire, opérations de vote, otan, paris, parti socialiste, pluralisme politique, président-militant-UMP, Présidentielle algérienne, presse, PS algérien, réconciliation nationale, region, relance, socialist, socialiste algérien, solution pacifique, strike, taxe professionnelle, Union du Mini-Plan, utile, Web-tv ps76

Blog 76 PS | rss


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte