Magazine

Administratorium Wikipediae III

Publié le 20 avril 2009 par Pierrotlechroniqueur
Administratorium Wikipediae III
Quand je s'rai grand je s'rai admin' ou bien pilote de formule 1 ...
Après deux mois à moisir reposer dans un coin, j'ai décidé de revenir au sujet administratorial : il n'est jamais bon de laisser une réflexion trop en plan, ça tombe souvent après bien trop à plat. Alors ou en étais-je, me dis-je, interrogatif à satiété sur cette société un peu compliquée ?
Reprenons - rapidement - la page dédiée au point où j'avais arrêté la dernière fois (en gros, ce qu'il peut faire et ne pas faire).

Un administrateur se voit doté par approbation communautaire (ou pas, selon le bon vouloir des bureaucrates) pour exercer une charge supplémentaire vis-à-vis de ladite communauté, et surtout de Wikipédia. Charge qui, principe de volontariat oblige, n'est pas obligatoire à exercer (ce qui est ... ambigu), mais par contre il est obligatoire de l'assumer (normal, mais ...).

Commentons rapidement, histoire de montrer quelques flous artistiques.

L'énumération des droits commence par : "Un administrateur a notamment reçu de la communauté un mandat d'utilisation de son statut sans consultation pour :". C'est à garder à l'esprit, car les points soulevés après (suppression de pages, blocages et protection) sous condition de ne pas être sujets à débat pour reprendre l'expression, sont clairement à la libre perception des uns et des autres. Et surtout des autres (pour ne pas les citer). Trêve de plaisanterie et explication de texte : les faits montrent que les administrateurs peuvent se classer en plusieurs catégories :
  • Ceux qui peuvent, mais ne font pas.
  • Ceux qui ne peuvent pas, et qui ne font pas.
  • Ceux qui peuvent et font.
  • Ceux qui ne peuvent pas et font quand même.
La première est nettement la plus peuplée, puisque le meilleur moyen de ne pas se faire embêter, c'est de faire en sorte de ne pas l'être. C'est-à-dire de ne pas s'occuper d'autre chose que des modifications logicielles par exemple (et encore, pas toujours). La deuxième est la moins peuplée. En fait, je n'ai pas de pseudonyme à fournir ici, sauf si l'administrateur en question est suspendu, de manière non volontaire. C'est rare. La troisième (celle des administrateurs plénipotentiaires, donc pouvant réellement faire ce qu'on attend d'eux) est peu peuplée aussi. Mais le manque de volontaires (quel que soit ce que recouvre le terme) est criant. La dernière ... Je vois bien quelques spécimens pour la remplir. Mais n'attirons pas l'attention sur ces malheureux (ou pas).
Quelques points de friction(s) qui peuvent justifier un aiguillage, volontaire ou non, vers l'une ou l'autre de ces catégories ? Facile ! Inclusionnisme/suppressionisme, neutralité, insultes, traitement de tel ou tel demande. C'est-à-dire en gros tous les points énoncés ...

Et ce qu'il ne doit pas faire ? Des choses logiques, comme ne pas abuser de ses "pouvoirs", en fait. L'énoncé est assez clair (à l'interprétation près des interdictions en question). Et le bât blesse un peu lorsque l'on considère la dernière phrase de la section : "Si un administrateur adopte ce genre d'attitude, on peut considérer, selon les circonstances, qu'il abuse de son pouvoir." Et c'est bien ce que j'ai mis en gras qui permet toutes les ... différences d'interprétation. Selon la personne.

Et donc ?
Tout ça pour proposer à la fin de lister un éventuel conflit avec un administrateur sur une page dédiée. Certes, ce n'est pas une mauvaise idée. Enfin ça ne le serait pas si cette page servait de manière ... sérieuse et non pour hurler à une hypothétique censure ou maltraitance, comme cela se voit à 95 %. J'aime bien aussi la proposition de "prise de décision". Je reste plus dubitatif sur son déroulement : décider à quelle méthode on se fie, le quorum, et tout. Car une prise de décision, c'est très compliqué, dans le fond.
Reste la solution du Comité d'arbitrage, avec tous les soucis liés et, bien sûr, les grandes stratégies afférentes.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Absurdus III : Post-partum

    Les rires d’enfants ne sont une douce musique qu’aux oreilles des adultes. A celles du pauvre hère à qui les années n’ont pas encore donné le recul nécessaire... Lire la suite

    Par  Agar
    A CLASSER
  • L'Eclipse III Keyboard

    est l'un des claviers les plus intéressants qui nous a été permis de voir récemment. L'ensemble du clavier bénéficie d'un rétro-éclairage multi-couleur et des... Lire la suite

    Par  Anonyme
    CONSO, HIGH TECH, INFORMATIQUE
  • Récréation (II ou III)

    Suite à l'invitation de mes camarades de Randomizm (que je salue en passant : ave !), je me fends d'une playlist shuffulisée "en forme de réponse aléatoires",... Lire la suite

    Par  Thomz
    CULTURE, LIVRES
  • Histoire Lausiaque : extrait III

    Dorothée Un jour, vers l’heure de none, abba Dorothée m’envoya à son puits pour remplir sa cruche. Or, comme il se trouva que je vis dans le puits, au fond, un... Lire la suite

    Par  Moinillon
    JOURNAL INTIME
  • French music III

    French musi cIII Je suis décadente, dis !Comme à la radio, il se passe des choses rue St Louis en l’Il [...]Consulter la suite de French music III, publié sur... Lire la suite

    Par  P2t
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, PC & MOBILES
  • Le Transporteur III

    Présentation : Parce qu’il est le spécialiste incontesté des livraisons à haut risque, Frank Martin se voit contraint, sous la menace, de transporter deux sacs... Lire la suite

    Par  Indexnet
    SOCIÉTÉ
  • Surnoms du tennis III

    Novak Djokovic: Djoker, Chocovich, Nole, Le coton-tige (toujours mieux que les "Djokobite" ou "Djokotruite"), Comedia dell'arte, Le pingouin, Le pélican, Nodule... Lire la suite

    Par  Mmetursunov
    SPORT, TENNIS/PING-PONG

A propos de l’auteur


Pierrotlechroniqueur 187 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte