Magazine

JAVA en concert le 12 juin à l'Elysée Montmartre

Publié le 21 avril 2009 par Orsérie - Le Journal Du Beau & Du Bien-Etre
Une pincée d’accordéon, un brin de nostalgie parisienne, un soupçon de hip-hop et quelques rythmiques funky pour soutenir des textes à l’ironie cinglante, versant tantôt dans la chanson réaliste à l’humour décapant, tantôt dans une poésie acerbe et désenchantée, Java présentera son nouvel album «Maudits Français» (Makasound/Pias) à l’Elysée Montmartre le 12 juin.

  JAVA en concert le 12 juin à l'Elysée Montmartre 

Java naît en 1998 de la rencontre entre deux parisiens : le compositeur Fixi et l’auteur R.wan.

Leur participation à différentes formations musicales les a conduits au même constat : en France, nous manquons de références folkloriques dans lesquelles puiser pour créer notre propre musique. Il nous faut chercher des racines ou en inventer.

Fixi décide de se mettre à l’accordéon (il est clavier de formation). Il utilise aussi - à la manière des rappeurs américains qui samplent des disques de soul, de jazz - des échantillons trouvés sur de vieux vinyles de musette. R.wan effectue le même travail sur le langage en essayant de développer un univers singulier qui s’appuie sur le décor qui l’entoure : Paris.
Ensemble, ils composent des chansons en mélangeant phrasé hip hop, accordéon, rythmes ternaires propres au musette, instruments du passé avec sonorités modernes. Ils élaborent leur cuisine en utilisant des ingrédients venus du rock, du rap, de la chanson française, de la musique africaine, de la musique électronique ...etc.

Bistrol Banto (batterie) et Pépouseman (basse) rejoignent le groupe dès les premières maquettes. Java sort son premier album en 2000 : Hawai ; un live en 2001 : Java sur Seine et un deuxième album en 2003 : Safari croisière (réalisé en partie au Brésil). Durant 6 ans ils se produisent sans interruption dans les salles et les festivals de France et du monde. Ils se font ainsi connaitre en grande partie grâce à la qualité de leurs prestations scéniques. 

En 2006, ils décident de faire un break mais n’arrêtent pas leurs collaborations pour autant. Ils s’associent avec le label Makasound qui produira les deux albums solo de R.wan (radio cortex 1 et 2). Bistrol Banto accompagne R.wan sur ce projet. Fixi, lui, continue sa collaboration avec Tony Allen, et réalise l’album Paris rockin’ du chanteur jamaicaïn Winston Mc Anuff (artiste produit par makasound). Le collectif est rejoint par K-Mille (producteur , multi-instrumentiste) et monte le Paris Rockin’ tour ; tournée marathon qui mêle les trois projets : Radio Cortex , Winston Mc Anuff et Java.

En 2008, Java reprend le chemin des studios sous la houlette de K-Mille et réalise un nouvel album (mixé par Jean Lamoot) : Maudit Français qui sortira en Avril 2009 toujours sur le label Makasound.

www.myspace.com/javathefrenchband


Cendrier
envoyé par romuzik

Tags : Musique  Concert  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :