Magazine Politique

L'Amérique survivra-t-elle à 2015 ?

Publié le 21 avril 2009 par Jean-Philippe Immarigeon

Est-il trop tard pour sauver l'Amérique ? se demande Patrick Artus dans son dernier opus qui paraît ce mois-ci aux éditions La Découverte. Question mal posée. De toutes les nations qui se sont succédées dans l'histoire, l'Amérique est sans aucun doute la seule dont l'auto-destruction est contenue dès l'origine dans le patrimoine génétique.

Journal 4

Comme je l'expose dans L'imposture américaine, l'Amérique nous a servi à quelque chose durant 250 ans, il fallait qu'elle soit et elle a été : mais désormais, à quoi nous sert-elle ? Son projet était de constituer la projection de tous nos interdits, de rendre possible tous nos rêves, y compris, comme l'avait immédiatement vu Montaigne dès la colonisation espagnole, d'exporter cette barbarie européenne qui, pourtant, s'exprimait pleinement dans l'Europe de son siècle. Mais l'Amérique, c'était et c'est autre chose précisément, c'est la primitivité sans frein (voir sur ce point Baudrillard), sans civilisation, c'est le Just do it obscène d'une fameuse publicité, qu'on a sans doute accrochée sur les murs d'Abou Graïb et les salles de torture de Guantanamo.

Journal 1

Aussi, pourquoi sauver l'Amérique ? Soit elle nous est toujours utile, soit elle devient un boulet. Si l'on en croit les groupies d'hier, Sarko l'Américain en tête, c'est plutôt la seconde hypothèse. Aussi, causes profondes ou pas, la chute est inéluctable.

Il n'est ni trop tard ni encore temps : l'Amérique était programmée pour disparaître une fois sa tache accomplie, elle disparaitra ce jour-là. Quand ? Demain, dans dix ans ou un siècle, mais le processus est engagé, rien ni personne ne pourra l'arrêter.

Certains arguments sont irréfutables, et la tonalité générale, qui consiste à expliquer que le rêve américain n'est plus adapté aux réalités du monde d'aujourd'hui, fait mouche. La démonstration repose sur des connaissances et des concepts précis et maîtrisés. une réussite intellectuelle dans la veine d'American parano.

Enjeux, sur L'imposture américaine, avril 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Philippe Immarigeon 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines