Magazine Europe

Un si lent démarrage de la campagne électorale européenne

Publié le 23 avril 2009 par Oreade
drapeau-europe-200.jpgL’élection de nos représentants au Parlement européen aura lieu le dimanche 7 juin prochain. Election déterminante où l’ensemble des députés des pays membres de l’Union européenne seront renouvelés démocratiquement. Bizarrement quasiment personne n’en parle. Les Français ne se sentent pas concernés, et ont l’esprit occupé par les lendemains qui déchantent et ne sont absolument pas intéressés par l’enjeu de ces élections. Très peu de personne, en dehors du microcosme politique, savent que des élections auront lieu dans moins de deux mois. A qui la faute ? A la crise planétaire ? Aux médias qui relaient depuis des mois un climat anxiogène lié justement à la crise économique et financière internationale ? Aux gouvernants ? Certains membres du Gouvernement français préfèrent disserter sur les propos de Ségolène Royal, quant à ceux qui sont sur la sellette, ils se préoccupent davantage de leur reclassement dans un autre ministère ou une grande institution. Ah les ors de la République sont décidément trop confortables pour s’en lasser. Quant aux militants des partis politiques, certains sont dans l’expectative et il est toujours difficile d’enclencher une machine de guerre électorale lorsque l’on ne connaît même pas les candidats que l’on va défendre sur le terrain ! On sent bien qu’il n’y pas de réelle volonté politique de s’exposer aux yeux de nos concitoyens, principalement au sommet de l’Etat où le Président de la République craint un vote sanction de la part des Français. Au milieu de ce désintérêt général, il y a des citoyens engagés qui croient profondément aux valeurs européennes et souhaitent donner un contenu, une âme à l’Europe. La quasi-totalité des candidats du Mouvement Démocrate ont récemment été investis lors d’un Conseil national; un tract intitulé L’Europe est notre avenir est déjà en ligne sur le site officiel du Modem afin d’être distribué sur les marchés et autres réunions publiques. On voit donc QUI a réellement à cœur de défendre un grand projet européen et souhaite porter aux plus hauts les couleurs européennes. Cependant, on ne peut pas se réjouir d’un tel désamour de la part des citoyens, des médias et de tous les acteurs de la vie publique pour l’Europe et ses institutions. Qui a un intérêt particulier à ne pas évoquer ce sujet, doit-on voir une sorte d’alliance tacite entre nos gouvernants et les différents médias pour taire un sujet crucial pour l’avenir de la France ? Je ne veux pas tomber dans une paranoïa aigue mais ce silence est, comment dire, surprenant…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oreade 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte