Magazine Santé

Le "binge drinking" néfaste pour le cerveau des adolescents

Publié le 28 avril 2009 par Benjamin Tolman

États-Unis - Le Pr Tapert de l’université de Californie s’est intéressée aux conséquences, pour le cerveau des adolescents, d’une trop forte consommation de boissons alcoolisées.

Le « binge drinking » est un mode de consommation des boissons alcoolisées, de tous types et tous degrés, de façon à la fois répétée et rapide sur une courte période de temps. L’effet recherché est l’atteinte de l’état d’ivresse le plus vite possible. Ses conséquences peuvent être dramatiques et induire des risques au niveau social et physique du fait de l’altération des capacités provoquées par l’alcool.
Le Pr Tapert a donc étudié un groupe de vingt-huit volontaires composé pour moitié de jeunes ayant déjà expérimenté cette recherche de l’ivresse rapide. Tous les volontaires ont subi une IRM afin de visualiser l’état de leur cerveau.
A la grande surprise de la chercheuse, les adeptes du « binge drinking » présentaient des lésions de la substance blanche que l’on retrouve habituellement chez les patients alcooliques adultes. La substance blanche du cerveau est responsable de la transmission des informations par les fibres nerveuses, la substance grise du traitement de ces informations.
"L’orgie de boissons", traduction littérale de « binge drinking », est définie par la consommation en une seule occasion de cinq verres ou plus pour les hommes et de quatre verres ou plus pour les femmes. Au-delà de dix verres pour les hommes et huit pour les femmes, on parle d' «extreme drinking ».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine