Magazine

Vous n’êtes pas sans savoir que les élections européennes auront lieu le 7 juin …

Publié le 28 avril 2009 par Frontere

Vous n’êtes pas sans savoir que les élections européennes auront lieu le 7 juin …(Photo Kader Arif)

Le 7 juin prochain nous voterons pour désigner les soixante-douze députés français appelés à siéger au parlement européen. Le vote aura lieu mutatis mutandis dans l’ensemble de l’Union Européenne du 4 au 7 juin, c’est-à-dire en fonction de la loi électorale propre à chacun des pays qui composent l’Union.

C’est une élection très importante, la quasi totalité des lois votées à l’assemblée nationale et au sénat ne font que transposer des directives européennes dont elles sont, par voie de conséquence, issues.

À mon avis, et contrairement à la doxa commune, c’est une bonne chose. Beaucoup d’avancées ont ainsi eu lieu dans notre pays, que ce soit en matière d’environnement, de droit du travail ou de protection des animaux.

Pourtant, les Français n’aiment ni l’Europe ni ses institutions (il est vrai compliquées pour les non initiés), par là s’explique l’échec du referendum sur le traité constitutionnel en 2005, vote de circonstance et incohérent comme le prouva l’incapacité des “nonistes” de gauche à s’entendre sur un candidat commun à l’élection présidentielle, à peine deux ans plus tard.

L’Europe a souvent bon dos et elle permet à nos dirigeants de s’exonérer de leur incurie. La phrase rituelle : « C’est la faute aux technocrates de Bruxelles » est un classique de la vie politique hexagonale.

Je ne le cacherai pas : je voterai dans ma circonscription, le sud-ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon), pour la liste qui sera conduite au nom du parti socialiste par Kader Arif, député européen sortant (1), et ce pour au moins deux raisons.

La première c’est que la pire chose qui puisse arriver le soir du scrutin c’est l’annonce que l’U.M.P. arrive en tête au plan national. Le président de la République ne manquerait pas de traduire ce vote comme un blanc-seing à sa politique si ce n’est une adhésion à sa personne. Or, seul le parti socialiste est en mesure de devancer l’U.M.P. ; ni le Modem de François Bayrou ni l’extrême-gauche ne sont en situation de le faire.

La seconde c’est que la seule alternative à la majorité de droite actuelle du parlement européen (conservateurs, démocrates-chrétiens, libéraux) est une majorité qui se constituerait autour du parti socialiste européen (P.S.E.) auquel appartient le parti dirigé par Martine Aubry et qui est présidé par Poul Nyrup Rasmussen, ancien premier ministre danois.

Le combat sera très difficile, autant ne pas éparpiller les voix, et surtout ne pas oublier d’aller voter, l’abstention étant la meilleure alliée de M. Sarkozy et du gouvernement (2).

Pour débattre sur le fond des problématiques de politiques publiques européennes vous pouvez consulter le site « Sauvons l’Europe ».

Notes

(1) les députés européens ont été notés récemment sur leur travail et leur assiduité au parlement, j’ai noté que Kader Arif avait obtenu la note de 7/10

(2) le scrutin sera ouvert de 8 heures à 22 heures


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frontere 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte