Magazine Culture

Brothers & Sisters [3x 22]

Publié le 28 avril 2009 par Lulla

brothers_sisters

Julia // 9 4oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_190312

   Je n'étais pas parti pour mettre quatre étoiles à cet épisode mais les quinze dernières minutes m'ont convaincu. C'était une fois de plus un bon épisode, même s'il aurait mérité d'être un peu plus soigné sans doute. Une de ses intrigues principales est consacrée à Julia et c'est la première et dernière fois que cela arrive ! Tommy ne faisant plus parti du tableau, il fallait bien faire quelque chose de sa femme. J'espérais qu'elle reste dans les parages mais après maintes hésitations, elle décide de partir pour Seattle afin de commencer une nouvelle vie, loin de ses souvenirs. C'est une conclusion logique au personnage, même si j'imagine qu'on la reverra à l'occasion. Ses adieux étaient émouvants, peut-être auraient-ils pu l'être encore plus mais on aurait alors taxer la série de verser dans le larmoyant. C'est sans doute mieux comme ça. La réaction de Nora puis celle de Kevin m'ont paru tout à fait humaines. L'une ne veut pas être loin de sa petite fille et l'autre ne veut pas perdre le lien avec... sa fille. Beh oui, c'est sa fille, faut pas l'oublier ! Julia promet d'ailleurs de dire à la petite la vérité sur son père quand elle sera plus grande. J'ai une pensée émue pour Sarah Jane Morris qui n'aura pas eu beaucoup de chances dans Brothers & Sisters. Après avoir été longuement transparente et sous-exploitée, elle devient un dommage collatéral des conneries de son partenaire, Balthazar Getty. C'est moche. Surtout que c'est une bonne actrice, bien qu'elle n'ait jamais vraiment pu le prouver dans la série. Ca me fait penser que ça fait un bon moment que l'on n'a pas vu l'ex-mari de Sarah, Joe.

vlcsnap_196925

   La storyline des McCallister a fait un grand pas en avant et, même si la lenteur avec laquelle les choses ont avancé jusqu'ici ne m'a pas dérangé, bien au contraire, c'est appréciable de voir les choses bouger. Je suis même assez surpris de la tournure que prennent les événements. J'étais quasiment persuadé que jamais Kitty et Alec ne passeraient à la vitesse supérieure. J'imaginais qu'Alec servirait simplement de déclic à Kitty mais on semble se diriger vers bien plus que ça, quoique je ne pense pas que leur histoire naissante ne dure bien longtemps. A la fin de l'épisode, je croyais vraiment que Kitty allait couper les ponts avec Alec, et lui aussi vraisemblablement, mais au lieu de ça elle l'embrasse ! Je ne sais pas si c'est l'ambiance, la nuit, la balancelle, la jolie musique en fond sonore, ou simplement la simplicité avec laquelle ce baiser a été échangé, mais j'ai trouvé ça très beau. Ca m'a un peu fait penser à du Dawson (la Greg Berlanti's touch peut-être ?) Dans ma bouche, c'est un compliment. Bref, la confusion des sentiments de Kitty a été extrêmement bien mené jusqu'ici, en revanche, ils auraient pu faire apprendre la vérité à Robert autrement que par cet accident, encore que ça, ça va encore. C'est surtout la scène au parc, au ralenti, que j'ai trouvé nullissime ! Puis je trouve Robert vachement malin sur ce coup. Qui aurait pu faire un tel rapprochement franchement ?

   A Ojaï Food, ça devient un peu n'importe quoi et un peu trop soap cheap à mon goût. Enfin c'est étrange. D'un coté, je ne trouve pas ça digne de Brothers & Sisters, et de l'autre, je ne déteste pas et je m'en sens presque coupable. La série a toujours oscillé entre ces deux tendances -le soap et le drama prestigieux- mais le "Ryan is Evil" me plaît moyennement. Comme je l'ai déjà dis, la série manquait de personnages méchants et de psychopathes en puissance. Elle l'a trouvé avec Ryan et maintenant qu'il s'allie à la demi-méchante de la troupe, Holly, ça peut faire mal ! Le petit jeu de Holly est assez dégueulasse et c'est, je crois, la première fois que j'ai le sentiment qu'elle agit délibérément mal. Jusqu'ici, c'était toujours plus ou moins compréhensible. Là, c'est gratuit. Et quoi qu'elle en dise, elle pense avant tout à son propre intérêt, pas à celui de Rebecca. Ce qui est bien avec tout ça, c'est qu'une histoire entre Rebecca et Ryan est définitivement impossible. Ca a même tendance à la rapprocher de Justin, bien discret dans cet épisode. Ryan est devenu absolument détestable, sa haine envers les Walker devient ridicule car elle n'est basée sur rien de concrêt... Alors même si je ne suis pas entièrement convaincu, cette intrigue prend un chemin qui me plaît bien. Quand Sarah va découvrir le pot-aux-roses, la famille Walker va s'unir et ça va barder !

vlcsnap_175707


// Bilan // On a connu l'écriture de la série plus subtile mais impossible de bouder son plaisir face à un épisode si humain. 

dnesv2finarticleminibanpk8


// Bonus // Et voici la chanson qui clotûre l'épisode, que je trouve très belle. Une jolie découverte ! Il s'agit de Dream de Priscilla Ahn.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog