Magazine

L’ENSOP aux portes de la rive droite

Publié le 28 avril 2009 par Bordeaux7

L’ENSOP aux portes de la rive droiteBordeaux devrait accueillir en 2012 l’Ecole nationale des officiers de police. Un projet à préciser mais qui ravit déjà le syndicat des officiers de police

François Fillon a glissé à l’oreille d’Alain Juppé en mars dernier que Bordeaux avait été choisie pour accueillir l’ENSOP. La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie avait en effet demandé en juin 2007 que l’Ecole nationale des officiers de police soit installée «dans une grande ville universitaire» et lancé une étude dans ce sens. Bordeaux était en concurrence avec Bron, près de Lyon. «Actuellement située entre des champs de betteraves à Cannes-Ecluse en Seine-et-Marne, l’école souffre d’un isolement certain mais aussi de vétusté. Les étudiants officiers de police seraient plus heureux à Bordeaux», se réjouit Lionel Lafargue, responsable sud-ouest du syndicat des officiers de police. L’ENSOP qui accueillera une centaine d’étudiants, pourrait bien poser ses cartons sur la rive droite, au pied du futur pont Bacalan-Bastide. Une belle compensation pour la ville de Bordeaux qui perdra en 2011 sa prestigieuse école Santé navale. Toutefois, si l’information semble d’ores et déjà faire des heureux, il faut encore qu’elle soit confirmée par le ministère de l’Intérieur qui n’a toujours pas officialisé la nouvelle. «L’ENSOP s’intégrera parfaitement dans ce futur éco-quartier qui sera très mixte avec à la fois du logement, des activités culturelles et sportives, le tout derrière un parc de 90m2 qui longera la Garonne» explique Michel Duchène, adjoint au maire de Bordeaux et responsable des grands projets urbains à la CUB. Tous attendent avec impatience la confirmation du ministère mais aussi plus de précision sur le projet : «Nous espérons l’arrivée de tout un pôle universitaire des métiers de la sécurité intérieure avec, en plus de l’ENSOP, l’école des commissaires ou encore celle de gendarmerie. On pourrait ainsi mutualiser les activités» explique Lionel Lafargue. En effet, au nom de la révision générale des politiques publiques, le Snop et Synergie officiers suggèrent à l’Etat de regrouper à Bordeaux l’Ensop et l’École nationale supérieure de la police (ENSP), chargée de la formation des commissaires de police et qui est actuellement basée à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, près de Lyon. Le ministère devrait donner sa réponse dans les jours qui viennent.  
Marie Barrier

La formation à l’ENSOP
L’entrée à l’ENSOP se fait sur concours à niveau bac +3. La formation dure 18 mois avec une partie théorique et l’autre pratique où les étudiants vont sur le terrain découvrir les différents corps de métier. Plus de la moitié des étudiants feront désormais leur stage à Bordeaux. lls seront encadrés par 200 fonctionnaires permanents. A noter que ce déménagement s’inscrit dans une réforme du statut d’officier de police. Les officiers doivent passer progressivement en catégorie A (cadre) de la fonction publique, jusque-là réservée aux commissaires.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog