Magazine Autres sports

Pat White: un Michael Vick avec pas d'chiens...

Publié le 29 avril 2009 par Sixverges
Pat White: un Michael Vick avec pas d'chiens...À l'allure où vont les choses, Pat White est en voie de devenir la vedette du dernier repêchage. On sent déjà dans nos spacieux bureaux que la fièvre Pat White s'en vient plus vite qu'on pense...
On doit avouer que le joueur est particulièrement intriguant. Détenteur du record pour le plus grand nombre de verges par la course en carrière pour un QB dans la NCAA (4292 verges), White détient également le record du plus grand nombre de passes de touché (96) pour la conférence Big East, record précédemment tenu par Donovan McNabb. Sans compter que White est le seul QB de l'histoire de la NCAA à avoir gagné 4 matches de bowls. "He's a fuckin' winner" comme dirait Pat Burns.

Étant nous-même des fans des Dolphins, on doit avouer que Pat White sent très bon à Miami.
Évidemment White n'a pas encore joué dans la NFL mais on pense de plus en plus que Bill Parcells a peut-être réalisé un coup de maître en le repêchant.Mais le 2ième choix des Dolphins au dernier repêchage ne fait pas l'unanimité dans la blogosphère NFL. Plusieurs le qualifient d'une version intelligente de Michael Vick avec pas d'chiens, sans plus. Les autres pensent plutôt à un joueur hybride nouveau genre, un type de joueur unique dans la NFL. On est en train de se ranger de ce côté. Les réactions que suscitent le caractère hybride de Pat White nous font penser à celles que suscitent Reggie Bush que plusieurs dénigrent uniquement par le fait que Bush n'est pas un vrai RB, incapable de faire 25 courses par match. Caca de vache.
Pat White: un Michael Vick avec pas d'chiens...Chad Henne est le quart d'avenir des Dolphins et l'arrivée de White ne change pas la donne. C'est pourquoi plusieurs se demandent pourquoi repêcher un autre QB en deuxième ronde. Nous sommes d'avis que Parcells n'a pas l'intention d'utiliser White comme QB partant. Mais rien n'empêche que si White se développe au-delà des attentes comme QB dans 2 ou 3 ans, les Fins n'y perdront pas au change. Et les possibilités sont là quoi que faibles. Reconnu pour ses courses, White n'a quand même pas démontré de mauvaises statistiques comme quart des Mountaineers de West Virginia. Ses trois saisons à titre de partant vont comme suit:
2006: 1655 verges; 65,9%; 13T-4INT
2007: 1724 verges; 66,7%, 14T-4INT
2008: 1844 verges; 65,7%, 21T-7INT
Comme dirait Marquis Grissom: "C'est pas pire!".
Premièrement, il faut établir d'entrée de jeu que la Wildcat formation n'est pas une gimmick comme plusieurs peuvent le penser. Les Dolphins vont profiter de la saison morte pour enchasser encore plus cette formation dans le playbook de l'entraîneur-chef Tony Sparano. SortiE de nulle part l'an dernier, la formation devrait atteindre son stade de maturité l'an prochain. Et l'arrivée de Pat White avec les Dolphins confirme la chose.
L'an dernier, on avait inséré la formation out of the blue au lendemain d'une cuisante défaite aux mains des Cards. Pour cette saison, les Dolphins auront amplement le temps de peaufiner la stratégie en y incluant White. Et là ça pourrait devenir explosif sur le terrain.
On parle d'un athlète exceptionnel qui peut jouer à plusieurs positions en plus d'afficher une attitude de gagnant assez étonnante.Pat White: un Michael Vick avec pas d'chiens...
Reste à voir maintenant comment les Dolphins l'utiliseront. On peut penser que c'est lui qui prendra essentiellement tous les remises du Wildcat. Chad Pennington sera derrière le centre pour les jeux de passes et courses conventionnels alors que White sera inséré pour le wildcat. Certainement de 10 à 15 snaps par match. On parle donc possiblement du premier comité de QB sciemment planifié dans un playbook d'une équipe de la NFL.
Mais contrairement à l'an dernier, Pennington ne sera plus employé comme decoy lors du wildcat. Il pourra laisser sa place à un receveur supplémentaire rendant le wildcat bien plus dangereux. Avec Brown, on avait la mince possibilité d'une courte passe (il avait lancé une passe de touché à Antony Fasanocontre les Pats l'an dernier) mais disons que ça restait exceptionnel. Avec White, le potentiel de passe vient de prendre des proportions inquiétantes pour les défensives adverses. Il ne s'agira plus de seulement blitzer comme les Ravens le faisaient, il faudra jouer contre la passe avec un receveur supplémentaire derechef. On parle d'une toute nouvelle dimension. Et même au niveau d'un wildcat "au sol", la présence de White change la donne. Avec Brown, il ne restait que Ricky Williams et Patrick Cobb au champ arrière. Avec White, il y a maintenant Ronnie Brown et Ricky Williams. Ça multiplie les possibilités.
Sans compter que la ligne offensive des Dolphins sera nettement plus constante cette saison. Décimée par les blessures l'an dernier, la ligne des Dolphins pourrait se classer parmi les 5 meilleures de la NFL la saison prochaine. L'arrivée de Jake Grove au poste de centre est une très grande amélioration par rapport à Samson Satele. Jake Long en sera à sa deuxième saison, lui qui était déjà excellent l'an dernier à sa saison recrue. On ajoute à ça le retour de Donald Thomas comme RT, lui qui fut la révélation du dernier camp avant de se blesser lors du match d'ouverture. Et n'oublions pas l'excellente prestation de Vernon Carey l'an dernier et ça nous donne une ligne à l'attaque au potentiel redoutable.
Malgré un calendrier extrêmement difficile, les Dolphins seront une des équipes les plus excitantes à voir jouer l'an prochain. Mais ils ne seront pas seuls puisque les Falcons et les Chiefs devraient eux-aussi nous donner de l'excellent football. Ces trois équipes sont en train de se bâtir un avenir qu'on a bien hâte de suivre sur 6VB.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines