Magazine Politique

Brice Hortefeux candidat à Clermont ferrand: ira ou ira pas?

Publié le 14 septembre 2007 par Jean Noël Delorme
Avec les tribulations internes du PS pour la désignation du candidat aux municipales, c'est la candidature de Brice Hortefeux qui fait l'objet des sollicitudes de nos médias locaux: Ira ou ira pas? Bertrand Soulier dans clermont2008 posait, le 11 Septembre,  la question: Brice Hortefeux a-t-il peur de tout perdre ? Deux jours plus tard, le 13, il titrait: Brice Hortefeux n’a plus à avoir peur de perdre En réalité Bertrand relayait une analyse complaisamment diffusée en local, qui voudrait que ce serait le risque de perdre son ministère qui empêcherait Brice Hortefeux de se lancer dans la bataille municipale. Le porte-parole de l’Elysée David Martinon, a clarifié les choses s'il en était besoin et... il en est encore besoin, apparemment, alors traduisons: la fameuse jurisprudence concerne des ministres remettant en jeu leur mandat et non des ministres tentant un challenge “réputé” impossible..ce qui est le cas de Brice Hortefeux. Pour en revenir à Brice, avec qui j'avais évoqué le sujet, il y a qiuelques mois et surtout pour en avoir longuement discuté, il y a peu, avec des proches du ministre, non issus du sérail politique,  la question ne se pose pas ainsi. Brice Hortefeux a envie d'y aller..une envie affective. Il souhaite, en son for intérieur,  renouer avec ses racines et traditions familiales et il veut faire quelque chose pour sa ville et sa région. La, on est loin des motivations électoralistes que beaucoup lui prêtent, car, enfin, quel besoin aurait il de venir prendre des risques à Clermont-Ferrand réputé imprenable (même Valéry Gicard d'ESTAING s'y est cassé les dents!), s'il n'avait, profondémment chevillée, l'envie de travailler pour sa ville? Seuls les contraintes de sa charge ministérielle ou l'intéret supérieur de l'état pourraient l'empécher de partir à la conquête de la ville. A Clermont, forts de l'engouement et de la mobilisation des militants UMP autour de la candidature de Nicolas Sarkozy, nous comptons bien ne pas laisser passer la chance historique qui s'offre à nous de mettre fin à 60 ans de rêgne socialiste. La présence de Brice Hortefeux, à la tête des troupes qui vont partir à la conquête de la mairie, ne pourra que galvaniser les énergies, motiver les indécis et fédérer toutes les bonnes volontés... Et si on ne gagnait pas? La question ne se pose pas: Autour de Jean Pierre Brenas et avec Brice Hortefeux, on y croit! On va gagner!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean Noël Delorme 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines