Magazine Politique

Soleil orange

Publié le 12 mai 2009 par Alain Hubler

Soleil vertAlors que le ministre de la santé Pascal Couchepin nous entonne le refrain du principe du « pollueur-payeur » appliqué à la santé avec son « ticket modérateur » à 30 balles (on se réjouit d’avance du ticket de rationnement), le médiatissime président du PDC, Christophe Darbellay, envisage dans le dédale de ses circonvolutions cérébrales une variante du soleil vert.

Pour Darbellay, Soleil vert n’est plus tout à fait qu’un film et, du coup, il en est venu à se questionner sur le coût de la mort : « Faut-il débourser 50′000 fr. pour traiter un cancer lorsqu’il n’y a plus d’espoir ou vaut-il mieux développer les soins palliatifs pour alléger les souffrances de la personne concernée ? ». Le démocrate-chrétien avouait le lendemain qu’il n’aimerait pas répondre à cette question si cela concernait un proche, mais cela ne l’empêche pas cependant de se poser la question pour les autres et surtout dans un contexte très précis : dans celui de la réduction des coûts de la santé.

Si chacun a le droit de se poser la question de la souffrance, de la vie à tout prix, de la fin, de la vie et de la mort du point de vue éthique, cela me paraît parfaitement scandaleux de se la poser dans une optique économique. En effet, s’il y a bien un domaine où il est difficile d’abuser – la théorie des « abus » est tellement à la mode – c’est dans mort.

Difficile d’abuser : on ne meurt qu’une fois.

Comme le relève très intelligemment le Dr Jean Martin, président de la Commission nationale d’éthique pour la médecine humaine : « Si le pronostic est très mauvais, c’est au patient et non pas aux médecins de prendre une décision concernant sa propre vie. Pour cela, on doit lui expliquer en toute transparence ce que la médecine peut pour lui ».

Voilà qui est clair et qui a le mérite de respecter l’humain et le corps médical qui n’ont ni l’un ni l’autre attendu le chasseur valaisan pour réfléchir à la fin de la vie.

Un autre aspect de l’interrogation à l’emporte-pièce de Darbellay est la cassure qu’il pourrait provoquer dans la solidarité envers les mourants : en supprimant le droit de choisir, en partie, sa propre mort sur une motivation économique, il instaure une mort à deux vitesses. Celle de celui qui pourra toujours se payer les soins les plus coûteux parce qu’il choisit de souffrir pour espérer et celle de celui qui prendra la direction des soins palliatifs parce qu’il n’a pas les moyens d’autre chose.

Allez ! On va dire que le conseiller national s’est planté en voulant faire du battage politique et qu’il reviendra à des positions un peu plus cohérentes avec celles que son parti défend en matière d’avortement. Des positions souvent discutables, mais parfois très acceptables comme celle de Ruth Metzler qui s’exprimait, en 2003, à propos de l’assurance maternité : « En particulier, nous nous devons de donner une réponse au phénomène profondément choquant des avortements liés à une précarité économique. »

À moins que cette avalanche d’idées destinées à maîtriser les coûts de la santé et touchant prioritairement les plus démunis ne soit qu’une étape de plus vers la décroissance de la solidarité que certains finiront bien un jour par justifier au nom du « développement durable ».

Pour conclure, Monsieur le président d’un parti bourgeois et conservateur, il est où le problème de la croissance des coûts de la santé ? Elle vient d’où cette aversion soudaine pour la croissance que, d’habitude, vous et vos acolytes glorifiez ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Sous le soleil de Mexico !

    Sous soleil Mexico

    Le couple Sarkozy est en visite privée puis diplomatique au Mexique. D'abord annoncés dans une somptueuse villa, au cœur d’une réserve naturelle, prêtée par un... Lire la suite

    Par  Slovar
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Borloo - Nouveau roi "Soleil"

    Borloo Nouveau "Soleil"

    Jean-Louis Borloo l'a annoncé la semaine dernière, il souhaite l'implantation d'au moins une centrale solaire par région d'ici 2011. Une enveloppe d'environ... Lire la suite

    Par  Greg Catel
    ENVIRONNEMENT, FRANCE, POLITIQUE, SCIENCE & VIE, SOCIÉTÉ
  • Le soleil n’abritera pas les SDF… les promesses sarkozystes non plus !

    soleil n’abritera SDF… promesses sarkozystes plus

    Sujet particulièrement sensible en hiver, mais beaucoup moins en été, la situation des SDF est toujours aussi préoccupante en France. Lire la suite

    Par  Ps76
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Madame Soleil

    Madame Soleil

    La publication des sondages est interdite par la loi. Par contre leur analyse (si publiés avant), ou les prévisions sont bien sûrs autorisés. Lire la suite

    Par  Dagrouik
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Sarkozy à Versailles. Un, deux, Roi soleil !

    Sarkozy Versailles. deux, soleil

    Olla manant, incline toi devant ton Roi ! Non mais. Sarkozy réalise aujourd'hui un de ses fantasmes inavoués, siègé ne serait-ce qu'une journée à Versailles. Lire la suite

    Par  Richard Kirsch
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le Président Soleil !

    Président Soleil

    C'est aujourd'hui à 15 heures que Nicolas Sarkozy, président Soleil, ira illuminer de toute sa puissance monarchique l'ensemble des parlementaires au chateau... Lire la suite

    Par  Dominik89
    CARICATURES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le narcissisme inouï du président soleil

    narcissisme inouï président soleil

    Ce n’est pas parce qu’on a rien à annoncer qu’il faut se priver de réunir le Congrès. “Tout ça pour ça ” juge la plupart des observateurs à l’issue des 45... Lire la suite

    Par  Hmoreigne
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines