Magazine Bons plans

Coca light, je t’aime-euh !

Publié le 12 mai 2009 par Pinklady

J’ai un truc qui m’éclate dans la vie (enfin pas que ça, hein) : j’aime commander des Coca light. Je sais, dit comme ça, on se dit que j’ai définitivement fondu les plombs, kaputt la Pink, direct en maison de repos pour un très gros dodo d’au moins 3 mois. Mais non, je vais bien (enfin, je crois), ce n’est pas la boisson qui m’éclate mais le « light ».

gferna_web_coca_light_02.jpg


Parfois, je vais au McDo et ça donne à peu près ça : « Un menu Royal Cheese, un McFlurry daim-caramel. Mon menu ? Normal avec frites et coca LIGHT ». Pareil, parfois, quand je me fais un goûter-brunch tuerie du dimanche avec un truc gargantuesque, je précise : « un coca LIGHT ».
Hier, justement, j’en parlais avec une collègue quand nous étions à l’italien. Après avoir passé commande de raviolis aux 4 fromages, elle commande un coca LIGHT. Bon, moi, j’avais pris des raviolis au truffes barbotant dans une épaisse crème fraîche et saupoudrés de parmesan, je dis ça pour pas qu’on croit que j’ai été raisonnable. Et là, elle me fait « ouais, enfin, le light vu ce qu’on mange, hein…
- Ouais, je sais mais j’adore faire ça ! »


D’abord, le coca light est la boisson sans alcool ultime de la pétassista genre « non mais je fais attention à moi quand même mais je me fais un peu plaisir ». Puis franchement, un coca en terrasse l’été, ça déchire. Mais j’aime surtout l’image de la fille qui n’assume pas tout à fait sa goinfrerie. Si on considère qu’un menu normal McDo agrémenté d’un McFlurry au daim nappé de caramel doit couvrir à lui seul les ¾ de mes apports caloriques journaliers, je pourrais y aller franco sur le coca, je ne suis plus à ça près. Quoi que Cathy/Gally avait prouvé que le gain calorique n’était pas si négligeable.


Alors quand je commande une pizza, je prends un coca LIGHT, pareil dans tout ce que je consomme, surtout si c’est gras. Je perçois bien quelques regards narquois ou amusés parfois, je suis totalement consciente de l’inutilité de la démarche mais hé, c’est finalement un peu de coquetterie.
Et puis en plus, à force de boire du light, le normal m’écoeure.


Bon, en attendant, vivement qu’il refasse beau que j’aille me siroter un bon coca LIGHT en terrasse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pinklady 152 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte