Magazine Société

Ville incalculable

Publié le 18 mai 2009 par Nicole Guichard

Quelles formes d'appréhension de la ville contemporaine ? Julieta Leite (CeaQ) : Je veux partir du titre du colloque : La ville incalculable, expériences urbaines depuis un autre lieu pour donner sens à ma réflexion : ville incalculable, expérience urbaine et un autre lieu. D’abord, l’incalculable. Les profonds  changements urbains aujourd’hui suscitent une inquiétude sur ses futures formes et celle de la vie sociale (Augé, 1992 ; Acher, 2004 ; Mongin, 2005 ; Secchi, 2006 ; Hénnarf, 2008). Plusieurs domaines de la pensée contemporaine cherchent donc à savoir comprendre la ville, en considérant sa matérialité physique et sa dimension symbolique, la sensibilité de l’expérience (La Rocca, 2008). L’urbanisme est seulement un de ces domaines, avec l’architecture, la sociologie, l’anthropologie, la géographie, les sciences de communication et d’information, sciences de l’espace et de l’homme. Ce qu’indique qu’il ne faut plus calculer la ville, mais savoir la voir, l’écouter, la comprendre. Il nous faut une appréhension sensible de la ville, selon l’approche de Pierre Sansot (1973), vers la Poétique de la ville, le dévoilement de l’expérience sensible des espaces urbains, la rencontre des lieux. A lire la suite sur le site du CreaQ ....


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicole Guichard 75 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine