Magazine Culture

Eurovision 2009: Une Honorable 8ème place pour Patricia Kaas

Publié le 18 mai 2009 par Guillaume @influencelesite

Eurovision 2009: Une Honorable 8ème place pour Patricia Kaas
Ce n'est pas un désaveu d'amour du public ou des pays de l'Est envers Patricia Kaas qui samedi soir représentait la France au Concours Eurovision de la chanson. Si la chanteuse n'a pas démérité, elle obtient une honorable 8ème place pour la France. La France n'avait plus connu une telle place depuis des années.
Patricia Kaas a également attirée l'attention sur le concours en lui-même puisque pour France 3, qui diffusait l'émission, il s'agit de la meilleure audience de la soirée avec 5,71 millions de téléspectateurs, chiffre que le concours n'avait plus obtenu en France depuis 1995. Les parts de marché ont atteint en moyenne 32,3% sur les quatre ans et plus et 28,5% sur les ménagères de moins de cinquante ans. France 3 réussit donc à se placer leader de la soirée face à TF1 et à France 2.
Moscou organisait le fameux show avec un budget de 32 millions d'euros. Un show remarquable dans son organisation. C'est la Norvège qui remporte la première place, elle ne partait pourtant pas favorite, loin de là. La chanson a été récupérée lors des premières demi-finales. La Norvège n'était donc  même pas assurée de participer à la grande messe du samedi soir.
Le jeune chanteur, âgé de 23 ans, a composé sa chanson et en a écrit les paroles. Si la chanson risque de ne pas être un énorme succès mondial, elle permet à la Norvège d'organiser l'an prochain le concours, ce sera le 55ème.
Encore félicitations à Patricia Kaas, elle a assuré et n'a rien à regretter.

Classement Eurovision 2009

On revoit la prestation de Patricia Kaas


Et celle du vainqueur, Alexander Rybak pour la Norvège


Eurovision Winner 2009 Norway - Alexander Rybak - Fairytale
par jief75


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (3)

Par  Subjectif
posté le 20 mai à 17:45
Signaler un abus

8ième place pour Patricia Kaaz, il n'y pas beaucoup de chanteurs/euses françaises qui s'aventureront dans le puzzle de l'Eurovision, le concours qui n'a rien à voir avec la musique.

http://hristo.blog.lemonde.fr/2009/05/18/eurovision-eurodivisions-et-euroconfusions/

Par Hermès
posté le 19 mai à 10:35
Signaler un abus

http://www.youtube.com/watch?v=vkzYk5vtTAE&feature=related
On ne voit pas le temps passer ( le temps peut tout effacer ) Quoi que l’on dise le temps Peut tout, tout emporter Les blessures comme les sentiments Peu à peu, il finit par tout effacer Les fleures les plus belles Finissent par se faner Et les saisons continuent sans elles Et on finit par ne plus y penser

[Refrain] : Faut-il pleurer, faut-il en rire Faisons-nous envie ou bien pitié De savoir que tout fini par mourir Que le temps finit par tout effacer.

Heure après heure, il consume Tout ce qui nous est le plus cher Et réduit ce que nous fûmes En souvenirs et en poussières. A peine a-t-on le temps de naître Qu’il faut déjà trépasser A peine apprend-on a être Que notre temps est déjà passé.

[Refrain]

Exister c’est glisser sur une planche Vers un gouffre ou chacun devra plonger Après avoir remplie sa page blanche Que nul ne peut prolonger. Mais finalement même si toute vie se résume En millions de pas dérisoires Vivre c’est être pris entre le marteau et l’enclume De la volonté et de l’espoir.

[Refrain]

Florentino

Par Hermès
posté le 19 mai à 10:22
Signaler un abus

http://www.youtube.com/watch?v=7nw_F43GNRQ

La Rivière De Notre Enfance ( la douleur qui me lance )

Je me souviens d'un arbre Je me souviens du vent De ces odeurs vagues Des années d’autan Je revois à travers mes cils Des fleurs sous mes pas Je me souviens d’elle si fragile Me portant dans ses bras.

Je vois comme dans un rêve Toutes ces choses d’autrefois Durant une pose brève Le temps arrête ses pas Et je revois le visage de celle Qui se penchait sur mon berceau Dans une robe en dentelle Déchirée dans le dos

{Refrain:} Ce n'est pas le temps qui apaise ce genre de peines Non, cette douleur qui au cœur me lance, Ce n’est pas même la mort, il faut bien qu’elle vienne, C'est de n'plus voir les êtres chers qui ont bercé mon enfance

Je me souviens de leur départ Auxquels l’on se résigne De cette douleur qui nous égard Où l’on tombe comme dans un abîme Je me souviens certains jours De leur parfum de leurs gestes De leur tendresse de leur amour C’est d’eux tout ce qui me reste

Je me souviens par hasard Je me souviens un peu De ces liens d’un soir Où l’on croit être amoureux

Ils sont un tout, un tout petit nombre Dont je suis la somme Toutes ces chères ombres Qui m’ont aidé à devenir un homme

{Refrain 2X:}

A propos de l’auteur


Guillaume 54300 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte